Martha Cole - Son processus de matelassage
Hello, you either have JavaScript turned off or an old version of Adobe's Flash Player. Get the latest Flash player.

Jusqu’à récemment, quand je m’attaquais à une pièce, je trouvais un endroit qui m’intriguait ou m’inspirait d’une manière ou d’une autre. J’allais faire des dessins de cet endroit, puis je prenais toute une pellicule de photos pour avoir toutes les références en gros plan, une fois revenue à mon studio. Une fois là, j’en faisais un grand croquis, un croquis pleine échelle…j’aime travailler…la tranche de taille que je préfère est de quatre, six, ou huit pieds. Une fois que j’ai mon croquis, je commence alors avec du coton non blanchi. Donc, je marbre et crée toutes les différentes textures et variations de couleur pour les différentes parties de ce qu’est mon image et puis je les découpe et les assemble soit comme un collage ou un casse-tête, en les disposant à plat. Ensuite je me sers d’un piquetage libre pour embellir et intégrer tout cela. Je me sers souvent de crayons de couleur sur tout l’ouvrage, encore une fois pour tenter d’intégrer les différents tissus et pour qu’on ait l’impression d’une grande image unique. Une fois cela terminé, je pense à ajouter des bordures et j’en ajoute souvent, une fois de plus parce que cela ancre ma tradition de matelassage et la tradition du tissu au sein de laquelle je travaille. Ensuite j’ajoute la nappe ouatée derrière, puis un autre support et je pique toute la surface. Tout cela se fait sur une très grande machine industrielle qui se nomme un guide ouateur à long bras. Maintenant, depuis les quelques dernières années, je me sers de l’imagerie numérique…je me sers de cette imagerie d’une façon différente car je m’intéresse maintenant beaucoup aux textures. Je veux montrer la complexité du monde dans lequel nous vivons. Je fais donc de nombreux gros plans et de grandes images numériquess assez détaillées que je fais maintenant imprimer commercialement, toujours dans les mêmes tailles de quatre, six et huit pieds. Une fois cela fait, je les découpe et les réarrange, et je me sers toujours de peinture sur tissu pour intensifier et enrichir certaines parties, et puis je pique et je matelasse.

Duration: 3:06 min
Size: 13073kb

Other Videos About This Artist

Productrice d’art et de cultureDe la sculpture au tissuCygnus Spiral Arm of the Milky Way GalaxySérie ÉlémentaireUne forte présence féminineSon processus de matelassagePourquoi elle travaille avec le tissuLe symbolisme religieux dans son oeuvre
Canadian Heritage University of Regina Mackenzie Art Gallery Mendel Art Gallery Sask Learning