Donna Kriekle - Au sujet de sa série Ciel
Hello, you either have JavaScript turned off or an old version of Adobe's Flash Player. Get the latest Flash player.

C’est une série sans fin. C’est un ciel sans fin. Le ciel représente le temps, le moment, parce que tout le monde change. Le ciel, c’est l’atmosphère, l’air, la clarté, la fraîcheur, la vitalité. Généralement, mes ciels ne sont pas orageux . Quand ils le sont, c’est que je les ai peints à des périodes tumultueuses de ma vie. Je recommence à m’intéresser aux ciels de plusieurs manières. C’est peut-être l’artiste qui peint grand format par champ de couleurs qui ressort en moi parce que j’ai fait des tableaux qui font cette taille (elle dessine avec ses doigts quelque chose qui fait six pouces), des exercices d’échauffement. Et puis ils grandissent.(elle bouge les doigts) Mes plus grands font quatre pieds sur six. Ils sont des modèles de couleur, d’atmosphère, de touches. J’en ai probablement une centaine chez moi dans lesquels j’aime jouer, ou voler en quelque sorte. J’aime prendre l’avion, je suis un signe d’air. J’aime patiner, parce que c’est comme voler. C’est aussi très personnel. Tous ces ciels me rappellent des personnes qui ont disparu. Je fais des tas de portraits, surtout de ma famille. Ce sont des portraits réalistes parce que je veux les conjurer et quand j’arrive à un certain point, j’ai l’impression qu’elles sont encore avec moi. Mon père qui est mort il y a vingt ans devient très réel et, chaque fois que je veux le toucher, il me suffit d’appliquer un autre coup de pinceau. Mes portraits me prennent des dizaines d’années parce qu’ils sont pour moi comme une réunion de famille.

Duration: 2:01 min
Size: 3284kb

Other Videos About This Artist

Ses débuts d’artisteAu sujet de sa série CielSur la relation entre l’art et le jeuAu sujet de Anatomy of a Saskatchewan Saskatoon Pie in the Sky
Canadian Heritage University of Regina Mackenzie Art Gallery Mendel Art Gallery Sask Learning