Le regard

Some of the features on this page require that JavaScript be enabled.
Regarder l’oeuvre précédente Regarder la prochaine oeuvre
Fille aux cils en pointe
lithography, drafting, printmaking, visual tension, portrait, ambiguity, Harold Town, Town, print, 2D art, two-dimensional art, abstraction, viewer interpretation, simplified form, face, Print, portrait, girl, eyelashes
description

Dans cette gravure lithographique de la collection de la Mendel Art Gallery , on voit les habiletés en dessin technique et en gravure de Town, combinées à sa flamboyante approche de l’art. Le critique Robert Fulford a un jour noté que Town se retrouvait dans les difficultés ou s’en sortait par un processus de création d’une tension visuelle, tension qui était suivie d’une action et d’une réaction. (Fulford, 1971)

Dans Fille aux cils en pointe, notre regard est d’abord attiré par la tache noire sur la tête de la fille, avant de remarquer les cils nommés dans le titre. Un seul côté du visage est dessiné avec un trait qui est repris, mais plus épais, plus fort, et qui s’éloigne de l’accrocheuse tache noire sur la tête de la fille. Les traits du visage ne sont que suggérés; le nez, les lèvres et les yeux dessinés pourtant avec assez de détails pour être reconnaissables; cependant, on ne sait si les yeux sont à peine ouverts, ou fermés. En laissant de côté plusieurs détails, Town crée des ambiguïtés et nous donne l’occasion d’ajouter notre interprétation à l’oeuvre.

additional resources Harold Town
Duration: 1:24 min
Size: 6104kb
Matière à réflexion
  • Quelle est votre réaction initiale à Fille aux cils en pointe ? Comment Town crée-t-il cette réaction?
  • Plusieurs détails du visage de la fille sont absents de la gravure, et pourtant le spectateur voit immédiatement le visage de la fille. Comment Town en arrive-t-il à cet effet?
  • Town a créé Fille aux cils en pointe en n’utilisant que de l’encre noire sur du papier. Arrive-t-il à créer une image qui attire puis garde votre intérêt? Comment?
  • Town aurait dit qu’il n’y a pas d’heureux milieu entre du bon art et un art qui soit mauvais. Il a pu le dire pour susciter la controverse. Ëtes-vous d’accord avec cette affirmation? Pourquoi?
  • Références

    (anglais) Broad, Graham. ‘Abstract art, meet Toronto the Good.’ The Beaver, February-March, 2004.

    (anglais) Burnett, David. Harold Town Retrospective at AGO. Catalogue d’exposition. Art Gallery of Ontario, Toronto, Ontario, May 10-18, 1986.

    Carpenter, Ken. ‘Town, Harold Barling.’ L’encyclopédie canadienne. Tiré de l’Internet le 7 mai 2008 : (anglais) http://www.thecanadianencyclopedia.com/index.cfm?PgNm=TCE&Params=F1ARTF0008072

    (anglais) Eyland, Cliff. ‘Harold Town.’ in Musecology. Catalogue d’exposition. Gallery One One One, University of Manitoba, Winnipeg, Manitoba, 1997 Tiré de l’Internet le 7 mai 2008 : http://www.umanitoba.ca/schools/art/galleryoneoneone/townc.html

    (anglais) Fetherling, Douglas, ed. Documents in Canadian Art. Peterborough, Ontario: broadview press, 1987. (Interview re Autographic Prints, 1956, pp. 169-71)

    (anglais) Fulford, Robert. ‘Harold Town: mad for drawing.’ Toronto Globe and Mail, 31 décembre 1990.

    (anglais) Fulford, Robert. Magnificent Decade: The Art of Harold Town, 1955-1965. Catalogue d’exposition. The Moore Gallery, Toronto, Ontario, 1997. Tiré de l’Internet le 7 mai 2008 : http://www.robertfulford.com/town.html

    (anglais) Fulford, Robert,. ‘The multiplicity of Harold Town.’ Artscanada, April-May, 1971.

    (anglais) Mays, John Bentley. ‘Sifting through the remains of a life.’ Toronto Globe and Mail, 15 novembre 1997.

    (anglais) Mays, John Bentley. ‘Toronto gallery papered with Town’s bewildering array.’ Toronto Globe and Mail, 19 décembre 1989.

    (anglais) Murray, Joan. The Best Contemporary Canadian Art. Edmonton, Alberta: Hurtig Publishers, 1987.

    (anglais) Newlands, Anne. Canadian Art from its Beginnings to 2000. Willowdale, Ontario, Firefly Books, 2000.

    (anglais) Town, Harold. Silent Stars, Sound Stars, Film Stars. Toronto, Ontario: McClelland and Stewart, 1971.

    (anglais) Withrow, William. Contemporary Canadian Painting. Toronto, Ontario: McClelland and Stewart, 1972.

    (anglais) Young, Pamela. ‘Gifted and Prolific: Harold Town was at home in many art forms.’ Maclean’s, sans date.

    Canadian Heritage University of Regina Mackenzie Art Gallery Mendel Art Gallery Sask Learning