Some of the features on this page require that JavaScript be enabled.
Regarder l’oeuvre précédente Regarder la prochaine oeuvre
Concentration
photograph, image, idea, intellect, bench seating, contrast, geometric, rhythm, pattern, line, op art, architectural form, geometric form, concentration, self-portrait, scientist perspective, nature, natural world, world, pathways, paths, portraits of a woman, focus, knowledge, photograph, bench, lines, pattern, woman, books,
description

La photo Concentration a été prise en 1962, avant que le docteur Brown ne parte  poursuivre pour de bon sa carrière universitaire dans l’Est canadien. Cette photo démontre cependant qu’il s’intéressait déjà sérieusement à l’image, aux idées et à l’intellect.

Le trait dominant de cette photo est le banc qui fait un zigzag au milieu de la photo. Les rayures contrastées du bois éclairé et les blocs d’ombres sous le banc sont aussi géométriques que le banc lui-même, qui interrompt le rythme des carrés d’asphalte sur lesquels il repose. Cette image nous désoriente : alors que nous voulons des motifs qui s’emboitent parfaitement dans d’autres motifs, nous nous retrouvons avec un tourbillon de lignes en dent de scie.  

C’est cet emploi de la géométrie qui fait que cette œuvre ressemble au

op art” des artistes contemporains de Stewart Brown. Mais il ne s’agit pas d’un travail de design, même si l’image se compose de formes architecturales et géométriques, de lignes marquées et d’angles aigus. Au contraire, on voit quelque chose d’humain dans l’image – la concentration révélée par son titre.

Pour avoir suivi le chemin tracé par le zigzag marqué que le photographe nous a fourni, nous sommes récompensés car, au bout de ce ce chemin, nous tombons sur une femme vêtue d’une robe. Elle est assise sur le banc mais elle n’est pas dans une position de repos. Elle regarde une pile de livres. Elle est appuyée sur sa main droite, le regard fixé sur les livres. C’est comme si elle voulait donner l’impression qu’elle essaie d’absorber les livres, avec tout le savoir qu’ils renferment, rien qu’en se concentrant.

Si nous nous souvenons que cette photo a été prise ( et peut-être même arrangée) par un scientifique, nous pourrions en arriver à comprendre ce qu’elle signifie. En fait, c’est peut-être un autoportrait que Stewart Brown nous offre. Après tout, il s’est consacré à l’étude du monde naturel. Peut-être est-il en train de nous dire qu’il a souvent l’impression de faire entrer de force les connaissances dans son propre cerveau pendant que le monde qui l’entoure est déformé et tordu. Nous pouvons très bien imaginer que la personne assise est en train de nous dire: «Si j’arrivais à comprendre ce qu’ils essaient de me dire, alors tout cela aurait du sens. »  

additional resources Matièr