Some of the features on this page require that JavaScript be enabled.
Regarder l’oeuvre précédente Regarder la prochaine oeuvre
189
Magasins
description

« Bienvenue au désert de la réalité. »

--Morpheus, The Matrix

Il y a des oeuvres d’art auxquelles les photos ne peuvent jamais exactement rendre justice. C’est le cas ici. Non seulement Magasins est une installation sculpturale tridimensionnelle mais c’est aussi une oeuvre d’art qui joue avec nos perceptions. Il ne faut pas tirer de conclusions hâtives mais faire preuve de curiosité et examiner l’oeuvre pour essayer de la comprendre.

Stores a l’air «réel»... quel que soit le sens qu’on veut bien lui donner. Et, tout bien considéré, c’est réel: c’est une chose matérielle, qu’on peut trouver, voir, sentir. Si ce n’était qu’elle a un statut d’œuvre d’art, on pourrait aussi la toucher. On pourrait même, s’il le fallait, manger les pommes de terre qui sont sous/derrière la partie frontale de l’œuvre. Mais si c’est réel, c’est tout aussi factice ( pas authentique) parce que ce qu’on prend pour du bois est, en réalité, de la résine, un composé qui a été sculpté et teint à un tel point qu’on ne peut pas faire la différence.

C’est pourquoi il faut être prudent quand on regarde des photos de cette oeuvre car elles ne nous disent pas tout. Un élément important dans l’œuvre de Magor - et dans l’œuvre de nombreux artiste, qu’ils le reconnaissent ou non - est la manière dont le visiteur ressent l’œuvre, ce qu’il présume qu’elle est avant de la voir. En employant simultanément des éléments réels et artificiels, Magor force le visiteur à réfléchir à ce qu’il voit.

Il serait facile de juger et d’avoir une opinion si tout était vrai ou tout factice. Si c’était le cas, on pourrait placer l’oeuvre dans une catégorie existante. On pourrait dire d’une œuvre entièrement factice que c’est un exercice sur l’illusion. Mais il ne s’agit pas ici simplement d’une illusion puisque les légumes sont vrais. Alors comment être sûr que le reste est factice?

C’est compliqué. C’est d’autant plus compliqué que si la nourriture est « réelle» dans le sens qu’on peut voir des vraies carottes et des vraies pommes de terre, elles ne sont pas mangeables. Parce qu’elles font partie d’une œuvre d’art, on ne peut pas simplement les faire cuire.

Ce va-et-vient entre le réel et le factice est la pierre angulaire de l’art de Magor. De ses photos de personnes costumés (Re-enactors) à ses objects banals, réalistes-mais-synthétiques, comme les chandails (Carton ii) et les vadrouilles (Near Clear), Magor nous renvoie notre monde … mais après l’avoir bricolé quelque peu.

additional resources Matière à réflexion
  • Que voyez-vous quand vous dites qu’une œuvre d’art représente la «réalité» ?
  • La nourriture utilisée dans Stores a commencé par être de la vraie nourriture ? Croyez-vous que c’est encore de la « vraie» nourriture ? Quoi d’autre est-ce que cela pourrait représenter?
  • Est-ce que le panneau frontal dans Stores - qui semble avoit été arraché des murs de la galerie d’art dans laquelle l’oeuvre est installée – suggère que les structures qui nous entourent bloquent ce qui pourrait nous nourrir?
  • La nourriture est maintenant immangeable même si, dans un autre contexte, elle serait bonne à manger. Maintenant qu’elle fait partie d’une œuvre d’art, elle a autant de chance d’être mangée que si elle était en cire, ou en acier, ou en argile. Pourquoi est-il important que Magor ait choisi de la vraie nourriture organique dans son installation plutôt que d’avoir tout simplement fabriqué de la nourriture qui ne deviendrait jamais périmée?
Références

Bibliothèque et Archives Canada: Les femmes artistes au Canada, Liz Magor. Tiré d’Internet le 4 février 2008 à: http://www.collectionscanada.gc.ca/femmes/002026-515-f.html

Magor, Liz. Liz Magor. Avec des essais de Lucy Hogg ... [et al.]. Toronto : Art Gallery of York University. 2000.

---. Liz Magor. Avec des essais de Grant Arnold ... [et al.]. Toronto : Power Plant. Vancouver: Vancouver Art Gallery, 2002.

Tously, Nancy. ‘Into the Woods.’ Dans Liz Magor par Liz Magor.

The Vancouver Art Gallery. 75 Years of Collecting. Tiré d’Internet le 4 février 2008 à : http://projects.vanartgallery.bc.ca/publications/75years/pdf/Magor_Liz_63.pdf

Canadian Heritage University of Regina Mackenzie Art Gallery Mendel Art Gallery Sask Learning