Identité Régionale

Some of the features on this page require that JavaScript be enabled.
Regarder l’oeuvre précédente Regarder la prochaine oeuvre
173
174
Mon monde du 15e étage, 430, 5e avenue Nord. Bessborough, Spadina Crescent. Mai 2004
Mon monde du 14e étage, 430, 5e avenue Nord. Stationnement de l’avenue Park. Décembre 2003
description
Stella: Nous sommes devenus une race de voyeurs. Ce que les gens devraient faire, c’est de sortir de leurs maisons et les regarder de l’extérieur, pour une fois. Voilà. Qu’est-ce que vous pensez de ma philosophie de boudoir? Jeff: Readers Digest, Avril1939. Stella: Eh bien, je ne cite que les meilleurs sources. --Alfred Hitchcock, Fenêtre sur cour.

Hans Dommasch est sans doute mieux connu pour ses photographies médicales et de paysages; aussi ses récentes photos de stationnements et d’édifices peuvent-elles surprendre les gens qui connaissent son oeuvre. Mais ces photos de Dommasch portent toujours sur les espaces et les points (ou angles) de vue, bien qu’il s’agisse désormais de la ville.

Tirées d’une large série d’oeuvres, les deux photographies présentées ici documentent des aspects de la vie du photographe et de son expérience. Toutefois, ne disposant plus de la mobilité qu’il connaissait autrefois, Hans Dommasch s’est mis à photographier les scènes qui l’entourent. Son image Mon monde du 15e étage , 430, 5e avenue Nord. Bessborough, Spadina Crescent. Mai 2004 met en scène un repère connu à Saskatoon : le populaire Bessborough Hotel (désormais le Delta Bessborough), qui relie cette photographie à l’endroit de manière quelque peu évidente.

Mais alors que cette image peut être en partie un portrait de la ville d’adoption du photographe, elle fonctionne également comme un portrait de la situation du photographe. Considérez par exemple la lumière dans cette image, qui ne provient que partiellement du haut, se présentant principalement de côté et frappant la façade du Bessborough : prise au crépuscule, elle constitue un commentaire sur le viellissement. Et bien que cette photo soit prise dans une ville, il en transpire un calme que nous n’associons habituellement pas avec la vie urbaine. En ne prenant des plans que des moitiés supérieures des édifices, en reléguant son monde aux toits des gratte-ciel, Dommasch a réduit la ville au silence en excluant le mouvement, l’agitation (l’animation) depuis les édifices du niveau de la rue.

Le point de vue du photographe est tout aussi important à la lecture de Mon monde du 14e étage, 430, 5e avenue Nord Stationnement de l’avenue Park. Décembre 2003: Dommasch a dirigé son appareil-photo vers le bas afin de saisir un groupe d’autos arrêtées, sous la neige. Bien qu’il dirige son regard vers le niveau où se situe l’activité de la ville, il choisit de saisir des autos - souvent associées à la vitesse, à l’individualité, et à la domination paysage – en tant qu’objets stationnaires, groupés sous la neige et les ombres des arbres. Elles semblent être au repos, comme la neige sur leurs toits le suggère.

Bien que les types d’autos et la neige les recouvrant puisse suggérer un hiver des Prairies en Amérique du Nord, nous, comme spectateurs, sommes également situés dans une tour, au 14e étage, pour être précis. Le photographe nous demande ainsi de regarder non seulement la géographie, lorsque nous considérons notre propre identité, mais également notre situation précise.

additional resources À propos de Hans Dommasch
Duration: 1:19 min
Size: 5885kb
Matière à réflexion
  • Comparez l’utilisation que fait Hans Dommasch de son appareil-photo et du lieu dans My World à celle qu’en fait Orest Semchishen dans ses propres photos. Comment les approches des deux photographes diffèrent-elles? Comment ces différentes approches à la localisation de l’appareil-photo influencent-elles votre réaction aux images produites?
  • Les photographies de Dommasch présentées ici ont été prises à plusieurs mois de distance. Croyez-vous leur ordre important? Que pensez-vous de la manière dont elles représentent deux saisons (l’hiver et le printemps)?
  • Que voyez-vous des fenêtres de votre maison? Dessinez ou peignez des images de ce que vous voyez à l’extérieur, tout en pensant à la manière dont vous circonscrirez votre point de vue pour suggérer des indices de votre location.
Références

(anglais) Auteur inconnu. ‘Hans Dommasch.’ Saskatchewan Council for Archives and Archivists. Tiré de l’Internet le 21 juillet 2008 : http://scaa.usask.ca/gallery/art/artists-dommasch.html.

(anglais) Auteur inconnu. ‘Hans Dommasch.’ Photograph collection, University of Saskatchewan Archives. Tiré de l’Internet le 21 juillet 2008 : http://www.usask.ca/archives/research_photographs.php.

(anglais) Dommasch, Hans.The silver image: a history of photography, 1839-1970. Catalogue d’exposition. Mendel Art Gallery, Saskatoon, Saskatchewan,1979.

(anglais) Dommasch, Hans. Prairie Giants. Saskatoon, Saskatchewan: Western Producer Prairie Books, 1986.

Canadian Heritage University of Regina Mackenzie Art Gallery Mendel Art Gallery Sask Learning