Archivistes et gardiens

Some of the features on this page require that JavaScript be enabled.
Regarder l’oeuvre précédente Regarder la prochaine oeuvre
Salle de danse
small town, painting, acrylic, prairie culture, community, facade, symbol, stark, community, commemoration,glitter, building, architectural, remembrance, memories, Dance hall, recreation, faux, folk art, funk, popular culture, metaphor, intense colour, meaning, iconic, war, painting, brick building, dance hall, red poppy
description

On peut penser que ce tableau de David Thauberger, Dance Hall, qui dépeint un édifice en briques ave, inscrits au-dessus de la porte les mots «MEMORIAL HALL» a un titre ironique.

Toutefois, il est fort possible qu’à un moment donné ce bâtiment ait fait office de salle de danse. La salle de danse était, et dans certains cas est encore, le coeur de la culture des petites villes des Prairies. On s’en sert pour les rencontres sociales, les événements locaux : c’est le centre culturel. C’est l’équivalent rural de la boîte de nuit, du centre communautaire ou de la place municipale.

Cet édifice, comme l’indique le panneau au-dessus de la porte a été construit à l’origine comme centre de commémoration. De plus, on peut voir sur la façade un gros coquelicot rouge, symbole des soldats canadiens morts pour la patrie. L’édifice semble donc avoir été construit en souvenir des soldats morts à la guerre; en d’autres mots, il a été construit pour préserver l’histoire.

Sa conversion en salle de danse met l’accent non plus vers le passé mais vers l’avenir. Comme salle de danse, c’est un espace où on s’amuse dans le moment présent, où on profite de la vie et où on est actif plutôt qu’un espace commémorant la perte de vies humaines, le chagrin et la contemplation. Mais en représentant l’édifice, l’artiste David Thauberger l’a retourné, du moins métaphoriquement, à son état d’origine. Tandis que le titre du tableau nous parle de Salle de danse, endroit de plaisir, le panneau au-dessus de la porte (« Memorial Hall ») et en vérité, l’acte même de préserver l’édifice dans un tableau suggère que sa fonction commémorative est la vraie caractéristique qui définit la structure en brique. L’édifice a donc subi une transformation culturelle : d’un endroit de mémoire, il se transforme en un endroit de plaisir dans le moment présent pour finalement redevenir un endroit(image) du souvenir.

additional resources Comment il se sert de son appareil photo pour faire des croquis et de ruban adhésif pour masquer une image
Duration: 2:18 min
Size: 9972kb
Il ajoute des éléments physiques à ses tableaux
Duration: 2:41 min
Size: 11770kb
Influence des artistes Folk de la Saskatchewan
Duration: 2:48 min
Size: 12590kb
Interview with Timothy Long - L’art Funk et le mouvement Regina Clay
Duration: 3:35 min
Size: 15193kb
Ses débuts
Duration: 2:51 min
Size: 13125kb
The Driving Rain/ La pluie battante
Duration: 2:04 min
Size: 9272kb
Matière à réflexion
Références

(anglais) Decoursey, Elaine, Don Kerr, Dan Ring, and Matthew Teitelbaum. Saskatoon Imagined: Art and Architecture in the Wonder City. Catalogue d’exposition. Mendel Art Gallery, Saskatoon, Saskatchewan, 1989.

(anglais) Tousley, Nancy. «‘David Thauberger: Paintings,