Le Pop art

Some of the features on this page require that JavaScript be enabled.
Regarder l’oeuvre précédente Regarder la prochaine oeuvre
La suite Bélanger
Regina Five, print, lithograph, work on paper, line drawing, indication, juxtaposition, contrast, text, hierarchy, decorative font, nature versus human culture, nature, organic imagery, elements of landscape, decorative, complex line, transitionary work, design, drawing, colour, lithograph, line, text, watercolour painting,
description

Cette oeuvre de Godwin, The Belanger Suite (La suite Bélanger), représente une période de changement dans sa pratique, à un moment où il se détachait d’oeuvres purement abstraites et se dirigeait vers sa pratique actuelle de représentations de paysages. En combinant trait, texte et représentation de la nature par le dessin ou la peinture, cette gravure incorpore des éléments d’oeuvres précédentes de Godwin et annonce les oeuvres à venir.

Initialement, on remarquera la juxtaposition d’éléments. Dans ce cas, il s’agit de l’incorporation de différents éléments dans l’œuvre pour mieux les contraster. La partie supérieure de l’oeuvre est entièrement blanche à l’exception d’un fragment de texte qui dit “The Belanger Suite.” Le texte est écrit avec des caractères décoratifs, si stylisés en fait qu’ils sont difficiles à lire. Un trait vert divise cette section de la partie inférieure de la gravure qui présente également un arrière-plan blanc sur lequel se détachent des racines et des branches tordues et stériles.

La couleur est utilisée avec ménagement dans cette oeuvre et n’apparaît que dans la ligne de division et dans quelques-unes des racines et branches. La désolation du fond blanc ainsi que l’intensité du noir utilisé dans le texte et les traits donnent une atmosphère de propreté, voire de stérilité, à l’image. Nous pouvons lire dans cette œuvre une hiérarchie, un système qui classe les choses par ordre d’importance. Il est possible que l’artiste suggère que les caractères élégants qu’il a choisis pour le nom de la suite d’un hôtel de luxe, représentent la richesse, et que cette richesse est protégée par une barrière impénétrable. De l’autre côté de cette barrière se trouve le monde naturel, en décomposition.

Ce serait l’une des lectures possibles, mais la juxtaposition d’images de la nature avec le raffinement froid du texte suggère que l’idée de la différence est centrale dans cette oeuvre.

additional resources Emma Lake et Barnett Newman
Duration: 1:09 min
Size: 5185kb
Interview with Timothy Long - Le Regina Five
Duration: 2:30 min
Size: 10694kb
Membre du Regina Five
Duration: 1:22 min
Size: 5760kb
Peintures de tartans
Duration: 1:44 min
Size: 7124kb
Pourquoi je ne suis pas devenu musicien
Duration: 1:27 min
Size: 6309kb
Pourquoi venir à Regina dans les années 1960
Duration: 1:28 min
Size: 6161kb
Matière à réflexion
  • Pourquoi Godwin est-il passé des oeuvres abstraites inspirées par des tartans à des peintures de paysages au cours de sa carrière? Était-ce en raison de facteurs dans son exploration de la peinture comme médium, était-ce dû à quelque changement dans sa pratique pictoriale ou culturelle durant les nombreuses décennies sur lesquelles s’étend sa pratique, ou serait-ce en raison d’une combinaison de ces facteurs? Faites, au besoin, des recherches sur la pratique de Ted Godwin pour répondre à cette question, mais peut-être trouverez-vous quelques éléments de réponse dans l’oeuvre The Belanger Suite (La suite Bélanger).
  • Pourquoi Godwin a-t-il limité son utilisation de la couleur dans son oeuvre? Qu’est-ce que cela suggère de son sujet? Que représente, à votre avis, l’utilisation du vert ? Dans vos propres dessins et peintures, remarquez-vous que vous employez fréquemment certaines couleurs ou, au contraire, que vous les évitez ? En connaissez-vous les raisons? Pourquoi certaines couleurs vous intéressent-elles plus que d’autres?
Références

(anglais) Gessell, Paul. ‘Tartans All the Rage Again.’ Regina Leader Post, 23 septembre 2000.

(anglais) Mastin, Cathy. Regina Five, Selections from the Glenbow Collection. Cat.exp.. Glenbow Museum, Calgary, Alberta,1999.

(anglais) J.B.M. ‘Painters Arrive at Nature by Entirely Different Routes.’ Globe and Mail, 31 janvier 1981.

(anglais) Purie, James. ‘Ted Godwin.’ Globe and Mail, 11 février 1978.

(anglais) Pokrant, Luther. Recent Landscapes: Ted Godwin. Cat.exp., Moose Jaw Art Museum, Moose Jaw, Saskatchewan, 1975.

Canadian Heritage University of Regina Mackenzie Art Gallery Mendel Art Gallery Sask Learning