Le Pop art

Some of the features on this page require that JavaScript be enabled.
Regarder l’oeuvre précédente Regarder la prochaine oeuvre
Fragment de fête foraine
work on paper, drawing, enamel, pastel, carnival, schematic, playful, pop art, picture plane, text, bold colour,fragmented, childlike,flat images, shooting gallery, popular culture, recreation, primary colours,layered images , carnival, pop art, fragments, text, texture, line, chaos, farm life, pop art, posters,
description

Carnival Fragment (Fragment de fête foraine) représente une scène familière pour quiconque est déjà allé à une fête foraine même si, au premier abord, la scène ne semble pas logique ou n’est pas facilement reconnaissable. L’artiste nous donne le moins possible de renseignements quoique nous en sachions assez pour en déduire qu’il doit s’agir d’une scène de fête foraine. Cette oeuvre pleine d’humour de Robert Christie incorpore plusieurs techniques du pop art : l’aplatissement du plan, les couleurs vives, et les fragments de texte. L’oeuvre constitue un exemple de postérisation -- la réduction d’une image à quelques couleurs et l’aplatissement du plan -- mais Christie ne se rend pas tout à fait aussi loin, car il permet à la texture d’exister dans l’oeuvre, et, avec son style enfantin, nous fait entrer dans le royaume de l’enfance.

Les différentes épaisseurs de peinture sont présentées comme différentes textures. Remarquez la section verte à gauche, qui n’est pas un vert plein, mais en fait un dégradé de tons de vert. C’est aussi vrai des jaunes, des rouges, des blancs, et, dans une moindre mesure, des bleus que Christie utilise. Cette modification de la texture s’applique également à la qualité de son trait. Remarquez, par exemple, les traits utilisés pour dessiner les poulets au bas de l’image, leurs épaisseurs variées.

Carnival Fragment (Fragment de fête foraine) utilise des traits et des textures qui complémentent son sujet. Une fête foraine est un événement chaotique, un moment à la fois heureux et déroutant dans l’espace, où on met l’accent sur le plaisir fou et la consommation. On peut lire le tableau comme formant un tout, comme si toutes les choses doivent être vues ensemble. Par exemple, si nous lisons cette image comme un stand de tir, nous voyons une rangée de concurrents en train de tirer sur des cibles en forme d’étoiles rouges, nous voyons les résultats affichés au-dessus d’eux et au bas du tableau, les prix, des poulets en peluche. D’un autre côté, parce que Christie a divisé sa peinture en quatre, il semblerait qu’elle représente un éventail de scènes de fête foraine. L’impératif “GAGNEZ, GAGNEZ” se présente à la fois comme une annonce et un ordre; les gens font la queue pour entrer mais ne s’amusent pas encore; les lumières vives, les flashs ressemblent à des étoiles rouges; les animaux dans un zoo pour enfants nous laissent savoir que ce carnaval est lié à la vie sur la ferme, soit parce qu’il s’agit d’un carnaval de petite ville, soit qu’il essaie d’amener la vie de la ferme à une population urbaine.

additional resources Matière à réflexion
  • La texture des traits – les lignes vert-bleu sous la peinture – semble avoir été faite avec un instrument à dessin. C’est une pratique courante chez les peintres, qui recouvrent ensuite de peinture leur dessin initial. Pourquoi Christie a-t-il laissé les traits visibles? Qu’est-ce que cela suggère de son sujet? Qu’est-ce que cela suggère de la manière dont il voit son sujet, son médium ou le monde, en général?
  • S’il s’agit d’un fragment de fête foraine, quelles autres scènes pourraient faire de bonnes oeuvres d’art? Quels autres aspects de l’expérience du carnaval Christie aurait-il pu décrire? Qui pourrait avoir l’expérience de ces autres aspects?