Le Pop art

Some of the features on this page require that JavaScript be enabled.
Regarder l’oeuvre précédente Regarder la prochaine oeuvre
Garçon en vert
figure; head; male; boy, figurative, perception, half-toning, pattern, media, monochromatic, illusion, vibration, popular media, representational, large-scale, painting, ambiguous,fragmented, pop art,flat image, pop art, oil painting, colour, pattern, pixels, illusion, perception, boy, boy, portrait, trust,
description

Cran crée des trompe-l’oeil picturaux en combinant plusieurs styles et techniques en une seule oeuvre. C’est le cas dans Green Boy (Garçon en vert) . Bien que l’oeuvre semble être au premier abord une pure description de motifs de couleurs, on finit par apercevoir la tête d’un garçon, de profil. Cette tête est composée de points de dimensions variées selon une technique qu’on appelle la similigravure qui est employée dans la presse écrite. Si on regarde de très près un magazine ou un journal à l’aide d’une loupe, on réussit à apercevoir des points minuscules. Si dans l’œuvre de Cran, les points sont plus gros, c’est parce que Cran s’est approprié une image en simili tirée d’un magazine ou d’un journal qu’il a ensuite agrandie plusieurs fois.

Pour renforcer l’illusion de vibration, l’artiste a ajouté des rayures d’un vert vif à l’avant-plan. Les trois tons de vert dans cette oeuvre semblent se frotter les uns contre les autres, ce qui fait que les parties de l’image auxquelles nous n’accordons pas notre attention semblent bouger.

En raison des dimensions de cette oeuvre, il est presque impossible de la considérer comme représentative lorsqu’on la regarde de près, mais ce n’est pas le cas de loin. Si vous vous éloignez de votre ordinateur, vous trouverez certainement qu’il est plus facile de distinguer la tête du garçon sur votre écran, mais plus difficile de distinguer les points et lignes). Cette particularité de l’oeuvre suggère qu’afin de reconnaître la nature d’une chose, ou d’une idée, nous devons l’examiner sous plusieurs points de vue (ou perspectives). L’usage de médias imprimés suggère également que ces difficultés de perception peuvent aussi s’appliquer à la manière dont nous recevons les nouvelles et d’autres informations: nous ne pouvons être certains de rien et nous ne devrions peut-être pas faire entièrement confiance à ce que nous lisons et ce que nous voyons.

additional resources Matière à réflexion
  • Pouvez-vous penser à une idée ou à un événement qui a un sens différent pour diverses personnes? Comment leurs perspectives ou leur distance par rapport à l’événement ont-elles altéré la manière dont ils le percevaient ou y pensaient?