Le lieu

Some of the features on this page require that JavaScript be enabled.
Regarder l’oeuvre précédente Regarder la prochaine oeuvre
La cité du wihtikow et Un instant de clarté
description

L’œuvre de Neal McLeod prend sa source dans la tradition crie des raconteurs d’histoires. Ses œuvres expriment souvent les injustices sociétales envers les siens, injustices qui ont commencé au temps de la colonisation et qui continuent de nos jours. Dans sa déclaration d’artiste, il dit :

« Tiré des histoires cries, le wihtikow est un être qui dévore les humains; il ressemble au vampire de la culture européenne. Il dévore de façon incessante et sans fin. En tant que peintre cri contemporain, je pars de métaphores et de récits des raconteurs d’histoires pour produire mes œuvres. Dans Wihtikow City (La cité du Wihtikow), la ville de Regina est comme un wihtikow qui aurait dévoré les forces vives et la lumière des autochtones pendant l’émigration massive des réserves au cours des quarante dernières années. » (Trad.) Déclaration d’artiste pour la pièce d’exposition That’s My Wonderful World (Mon univers merveilleux) 2003, MacKenzie Art Gallery.
additional resources htikow City de Neal Mcleod et Gabriel Yahyahkeekoot
Duration: 3:34 min
Size: 15515kb
Matière à réflexion
  • Nommez les façons dont une ville pourrait saper les forces vives de ses habitants. Pourquoi cela est-il particulièrement vrai pour certaines personnes autochtones qui partent d’une réserve pour s’établir à la ville? On a rapporté qu’un quartier dans le secteur du centre nord de Regina serait le pire voisinage du Canada. Pensez-vous que McLeod a raison d’employer la métaphore du wihtikow?
  • De quelle façon la société dans son ensemble peut-elle agir comme un wîhtikow?
  • En tant qu’interprète, McLeod fait partie de la troupe comique « The Bionic Bannock Boys ». Ils font usage d’humour pour discuter et informer leur auditoire sur les problèmes autochtones. Pourquoi pensez-vous qu’ils emploient l’humour de cette façon?
  • Le personnage du wihtikow, tiré de la tradition crie des conteurs d’histoires, a inspiré à l’artiste une œuvre au sujet d’un endroit qu’il appelle Wihtikow City (La cité du wihtikow). Cet endroit revêt les caractéristiques humaines du bien et du mal. Pensez-vous que le bien et le mal peuvent co-exister partout? Selon vous, pourquoi croit-il que Regina possède tant d’attributs malfaisants? Pourrait-il s’y trouver du bien? Que pourrait-on faire pour améliorer cette situation? Discutez des attributs, bons et mauvais, de l’endroit où vous vivez.
  • Cette œuvre est le résultat d’une collaboration avec un vidéaste nommé Gabriel Yahyahkeekoot. La vidéo de Yahyahkeekoot est projetée dans le coin inférieur vide de la peinture. Le jeune artiste vidéaste a renforcé les idées qui sous-tendent la peinture de McLeod avec des images vidéos des endroits et des personnes du quartier centre nord de Regina. Discutez de l’art collaboratif et cherchez des exemples d’artistes qui font appel à la collaboration dans leur travail. Ces exemples pourraient inclure d’autres artistes comme Jen Hamilton et Sherry Farrell Racette. Selon vous, quels sont les avantages et les désavantages de travailler sur un projet artistique avec un autre artiste?
Références

(anglais) Auteur inconnu. ‘Our Story: CONNECTIONS - Individual Assistance Grant Program Review Steering Committee.’ Saskatchewan Arts Board. Capté d’Internet le 9 août 2008: http://www.artsboard.sk.ca/story/story_connections_IAGC.shtml

(anglais) McLeod, Neal. Songs to Kill a Wîhtikow. Regina: Hagios Press, 2005.

Canadian Heritage University of Regina Mackenzie Art Gallery Mendel Art Gallery Sask Learning