Isolement et paysage

Some of the features on this page require that JavaScript be enabled.
Regarder l’oeuvre précédente Regarder la prochaine oeuvre
Points de mire (cible orange, bleue)
description

Comme nous pouvons le voir dans Sightlines (orange, blue target), on se sert des fils croisés pour cibler, déterminer un but ou un objectif. Habituellement, c'est pour causer un dommage. C'est une technique qui vient de la tradition du tir à l'arc ou à carabine, et qui sert à indiquer le point de mire d'une flèche ou d'une balle. On l'utilise maintenant en photographie. Les fils croisés servant à cibler quelque chose qui présente un intérêt photographique, et donc, un intérêt tout court.

La pratique de la chasse est similaire à celle de la photographie. Il en est de même pour le vocabulaire qu'on utilise. Dans les deux cas, on parle de prise et de point de mire. Dans les deux arts, il s'agit de cibler, de localiser et de choisir un moment.

Dans cette oeuvre, Koop a choisi de situer les fils croisés au centre de la pièce, entre le naturel et l'industriel. L'oeuvre a un ton sépia, terme également utilisé en photographie pour parler d'un ton brun. Nous pouvons donc assumer que Koop indique qu'on doit accorder de l'importance à cet espace entre deux oppositions. D'un autre côté, les fils croisés ressemblent à ceux d'un fusil (et Koop parle de cible plutôt que d'utiliser le langage de la photo en l'appelant viseur ou télémètre)--cela pourrait indiquer que Koop suggère de viser dans la région entre ces deux oppositions. Après tout, c'est entre la nature et la technologie que notre expérience (ou celle de l'artiste) du paysage canadien se fait, les lieux naturels étant vus à travers un appareil-photo ou la mire d'un fusil.

additional resources Matière à réflexion
  • Le fait que l'artiste ait mis une cible sur le paysage indique-t-il qu'elle veut l'endommager ou le protéger?
  • Si vous deviez utiliser un autre symbole de la même manière que Koop a utilisé la «cible», de quel symbole vous serviriez-vous? Que nous dirait votre nouveau symbole du paysage qui soit différent de ce que Koop propose?
Références

Auteur inconnu. 'Wanda Koop: Le pouvoir humaniste des arts.' The Conseil des arts du Canada, 2004. Capté d'Internet le 25 août 2008: http://www.canadacouncil.ca/aproposdenous/histoiresdartistes/artsvisuels/kc127243766945312500.htm

Canadian Heritage University of Regina Mackenzie Art Gallery Mendel Art Gallery Sask Learning