Espaces intérieurs

Some of the features on this page require that JavaScript be enabled.
Regarder l’oeuvre précédente Regarder la prochaine oeuvre
Invention obscure
description

Une fois ses études universitaires terminées, Hone n’a pas souvent accès à une presse à imprimer et il ne peut faire que des gravures tirées à la main. Ceci est un long procédé et à ses débuts il ne peut en produire qu’un petit nombre.En 1953, Kenneth Lochhead, à l’époque directeur du département des arts du Regina College (dont on peut trouver les travaux sous le thème Lieux de ARTSask) encourage Hone à graver une série de tampons en bois. Les images que grave Hone s’appuient sur ce qu’il a observé au cours de sa vie à la campagne et en ville. Elles sont très bien reçues par la communauté artistique.

Alors que l’intérêt de Hone s’élargit, il décide de prendre un congé sabbatique de l’enseignement. En 1958, il étudie la gravure sur bois en compagnie de Gertrude Hermes à la London School of Arts and Crafts. Une fois ces études terminées, Hone peut mieux définir la forme dans ses sujets. Dans les travaux qui suivent, il s’intéresse à l’abstraction et ses pièces sont de moins en moins figuratives et plus espiègles. Au cours des années 1960, la commissaire Virginia Ebbels note que dans les images de Hone « Les motifs décoratifs et les formes organiques prennent le dessus sur les formes reconnaissables.» (Ebbels, 1985)

Invention obscures est un bon exemple des éléments fantaisistes que Hone inclut dans ses œuvres pendant cette période. Au premier coup d’œil, on  voit un motif noir et blanc mouvementé constitué de toutes sortes de textures. Lorsqu’on l’étudie de plus près, on peut distinguer deux créatures ressemblant à des oiseaux avec des visages humains et des portant des couronnes perchées sur le haut de la tête. S’agit-il du Roi et de la Reine de la basse-cour? Ils sont en train de se séparer et, étant donné l’expression de leurs visages, ils se sont fâchés ou bien ont eu un conflit d’opinion. Le mâle sort comme un ouragan tandis que la femelle tient bon dans le cadre d’un jardin abstrait.

La façon dont Hone se sert de la ligne dans Invention obscure crée une impression de mouvement et définit bien la forme des personnages. Il existe un équilibre entre le clair et le sombre car les zones sombres apportent allègement et contraste à la foule de détails gravés en clair. La répétition des cercles et des formes triangulaires confère une unité à l’ensemble de la composition. Cette gravure est fidèle à la philosophie de travail que Hone a adoptée pendant ses études universitaires à Saskatoon, comme le note Virginia Ebbels : « [Les premières gravures montrent l’approche analytique de Hone à la forme et à la composition selon laquelle seuls les détails principaux sont représentés.» (Ebbels, 1985)

McGregor Hone a intitulé cette oeuvre Invention obscure . Une «invention» est une chose imaginaire ou un produit de l’imagination. Elle provient de l’intérieur de l’esprit. Le fait que Hone ajoute le mot «obscur» dans le titre peut signifier qu’on ne la remarque pas ou qu’elle est difficile à comprendre.

Bien que l’impression à la planche ne soit pas largement pratiquée, elle a du charme et Hone est passé maître pour le saisir dans ses œuvres. Hone a gravé ses tampons de bois toute sa vie : «La raison, c’est tout simplement qu’il aime se battre avec le bois.» (Ebbels, 1985)

additional resources Matière à réflexion
  • Hone a étudié en compagnie de Les Saunders, un artiste qui s’intéressait à la gravure et à l’entomologie. Il a appris à Hone comment observer le mouvement des insectes et leurs constructions. Il a gardé cet intérêt  toute sa vie. Recherchez d’autres artistes qui s’intéressent aux insectes et à leur comportement.  

  • McGregor et Beth Hone ont construit une maison à Lumsden, en Saskatchewan, afin d’avoir un logement et un studio pour leur pratique artistique respective. Ils ont donc construit trois dômes géodésiques; un comme résidence et deux plus petits pour leurs studios personnels. Ces dômes furent les premiers jamais construits en Saskatchewan. Selon vous, quels avantages et problèmes pratiques peuvent vont de paire  avec ce type de système?

  • La carrière de Hone était déjà assez avancée lorsqu’il a pu enfin acheter une presse. À ce moment-là, il a pu commencer à produire des éditions limitées et numérotées. Découvrez la pratique des gravures numérotées et la raison pour laquelle c’est une bonne idée pour un artiste de produire des éditions de gravures. 

  • Quels sont d’autre types d’impression et de reproduction auxquels les artistes peuvent avoir recours?
Références

(anglais) Auteur inconnu.  ‘Hone.’  Regina Leader Post, 19 juillet 2007.

(anglais) Beattie, Greg.  ‘Hone resists Classification.’  Regina Leader Post, 28 décembre 1996.

(anglais) Ebbels, Virginia.  McGregor Hone: Block Prints.  Catalogue d’exposition.  Dunlop Art Gallery, Regina, Saskatchewan, 1985.

(anglais) Kyle, Anne. ‘Good-hearted Man.’ Regina Leader Post, 20 juillet 2007.

Canadian Heritage University of Regina Mackenzie Art Gallery Mendel Art Gallery Sask Learning