Some of the features on this page require that JavaScript be enabled.
Regarder l’oeuvre précédente Regarder la prochaine oeuvre
Des Bugattis à Pikes Peak
description

Le tableau Les Pyramides fantômes de la Prairie est présenté sous le thème ‘Le lieu’ sur le site ARTSask.ca :http://www.artsask.ca/en/collections/themes/place/jerry-didur.

BugattiDes Bugatti à Pikes Peak illustre l’emploi caractéristique que fait Didur de couleurs riches, et son travail méticuleusement détaillé. L’oeuvre reflète aussi sa fascination avec les lieux exotiques.

Cette oeuvre, au lieu de nous présenter une pyramide déposée mystérieusement au milieu de la Prairie, nous fait voir des autos de compétition dans une des plus anciennes courses automobiles d’Amérique, la compétition annuelle Pikes Peak International Hill Climb. Ce ne sont pas non plus n’importe quelles autos de course, mais les prestigieuses et extrêmement coûteuses Bugatti. Pourquoi les Bugatti? Parce que, dit Didur, il les a toujours aimées. (Conversation avec l’artiste, 9 janvier 2008.)

Pikes Peak situé près de Colorado Springs au Colorado, est un des endroits les plus pittoresques des Rocheuses. On dit que c’est le paysage qu’on voit de Pikes Peak qui a inspiré le dernier couplet de ‘America, the Beautiful’ à son auteure, Katherine Lee Bates.

Dans sa version de ‘la course vers les nuages’ annuelle, Didur remplace les 156 virages en épingle irréguliers, un défi monstre pour les pilotes et leurs voitures, par un ensemble de lignes symétriques qui mènent au sommet, lui-même entouré de nuages.

« Les deux pièces en demi-ovale appuyées contre le mur m’ont paru intéressantes. J’ai donc décidé de voir ce que je pourrais en faire. Je les ai montées sur une feuille de contreplaqué et l’idée a évolué à partir de là. Les nuages en haut de la montagne sont faits de morceaux de styromousse recouverts de plâtre. » Zoomez sur le tableau de Didur et regardez-le de plus près.

L’œuvre de Didur intègre le conflit à plusieurs niveaux parce que la course de côte longue de 20 km (12,4 milles) qui comporte 156 virages est une rude épreuve pour l’être humain et pour la machine.  L’air est déjà raréfié à la ligne de départ située à une altitude de 2 965 mètres (9 400 pi.) et les moteurs ont perdu 30 p. cent de leur puissance quand la course s’achève au fil d’arrivée à 4 300 mètres (14 100 pi.) d’altitude. Allez aux sites web suivants pour voir des images de cette course excitante :

Peak
Les réflexes et la force musculaire des pilotes se détériorent dans l’air raréfié. À mi-chemin, l’asphalte fait place au gravier. Un des virages, le ‘Bottomless Pit’ (l’abime sans fond) est si difficile à négocier que les pilotes qui le manqueraient tomberaient dans un précipice de 1 830 mètres (6 000 pi.) de profondeur. Les pilotes doivent être en pleine forme physique pour arriver à finir la course, qui plus est pour la gagner.

 

additional resources Débuts de peintre
Duration: 3:09 min
Size: 13645kb
Influence de David Thauberger
Duration: 1:27 min
Size: 6317kb
Les pyramides fantômes des Prairies
Duration: 2:07 min
Size: 8966kb
Pourquoi il a laissé tomber la peinture
Duration: 2:44 min
Size: 11868kb
Sentinelle troyenne
Duration: 1:37 min
Size: 6808kb
Matière à réflexion
  • Didur a trouvé dans une table à réparer une idée intéressante digne d’être poursuivie. Quels objets courants pourraient vous inspirer, ou en inspirer d’autres, à créer du nouveau? Selon vous, pourquoi les objets courants peuvent-ils inspirer les artistes ?
  • De quelle façon la Pikes Peak Hill Climb incarne-t-elle l’idée du conflit? Lisez et regardez des images et des photos sur ce sujet. À quelles sortes de conflits et de luttes les pilotes ont-ils à faire face?
Références

Saskatchewan Arts Board, Jerry Didur. Capté sur Internet le 21 janvier 2008 à http://www.artsboard.sk.ca/showcase/FromFartoNear/FFtoN_3.htm

Canadian Heritage University of Regina Mackenzie Art Gallery Mendel Art Gallery Sask Learning