Identité

Some of the features on this page require that JavaScript be enabled.
Regarder l’oeuvre précédente Regarder la prochaine oeuvre
Regina devient Marienbad: souvenir +ressemblance (père+fille)
description

Dans sa pratique, Mah se sert de l’argile, médium traditionnel artisanal, mais elle l’élève à une forme d’art. Dans Regina as Marienbad : memory + resemblance (father + daughter), elle a créé quatorze vases de forme semblable et les a présentés sur une élégante étagère. Sur un côté de chaque vase, Mah inclut des images photographiques d’elle ou de son père. Du côté opposé, on trouve des images photographiques d’éléments architecturaux qui n’existent plus que dans les photos ou les souvenirs. Ces éléments se reflètent dans le miroir. Lorsqu’il regarde l’œuvre, le spectateur se voit aussi dans le miroir et devient partie intégrante de la pièce. Dans cette pièce finement travaillée, Mah a incorporé les concepts du soi, de la famille et de l’endroit au concept du souvenir.

Le titre de l’oeuvre renvoie à un film, « L’année dernière à Marienbad ». La passion de Mah pour le cinéma se révèle alors qu’elle réfléchit à la façon dont le film enquête sur le souvenir et qu’elle applique ces réflexions à son propre travail. Les photos contiennent des souvenirs de Mah et de son père et sont des rappels de son passé. Il existe une ressemblance troublante entre le père et la fille. Cette œuvre faisait partie de l’exposition « Regina: That’s my Wonderful Town ». Le dépanneur au coin de l’avenue Victoria Avenue et de la rue McIntyre Street que Mah a connu dans sa jeunesse n’est plus qu’un souvenir qu’on retrouve dans des photos. C’est l’hôtel de ville de Regina qui l’a remplacé.

additional resources Regina en tant que Marienbad: Souvenir + Ressemblance
Duration: 3:08 min
Size: 13754kb
Artiste qui l’ont influencée.
Duration: 2:11 min
Size: 9849kb
Comment elle est devenue artiste
Duration: 1:44 min
Size: 7536kb
Identité, lieu et assimilation
Duration: 3:07 min
Size: 13910kb
La fragilité de ses oeuvres
Duration: 3:19 min
Size: 14532kb
Matière à réflexion
  • Étudiez de vieilles photos de famille et observez les ressemblances de famille d’une génération à l’autre. Notez-vous des changements au fil du temps? Comment l’apparence des gens et la mode ont-elle changé Parlez à un membre de votre famille et voyez si vos souvenirs d’événements passés sont identiques. Discutez de la perte d’un être cher, du chagrin, de la nostalgie et du changement.
  • À votre avis, Mah se préoccupe-t-elle de préserver des bâtiments historiques? De vieux bâtiments importants ont-ils été démolis dans votre communauté? Quelles sont les politiques de préservation des sites historiques dans votre ville ou votre communauté?
  • Pourquoi Mah a-t-elle conçu son étagère de cette façon? Dressez une liste des raisons pour lesquelles elle a inclus le miroir.
  • Les porcelaines de Mah sont aussi fines qu’une coquille d’oeuf et, sur le plan technique, défient les méthodes traditionnelles de travail. Comment peut-elle les faire si fines et réussir quand même à les faire tenir debout? De quelles façons ses œuvres représentent-elles métaphoriquement des événements mondiaux ou des situations de la vie courante?
  • Jeannie Mah est de descendance chinoise et pourtant elle n’a aucune envie de se rendre en Chine. Elle est canadienne. Le Canada est un pays multiculturel. Lorsqu’on parle des États-Unis, on parle souvent de « creuset » tandis qu’on décrit le Canada comme une « mosaïque ». Quelles différences y a-t-il entre les deux termes? L’assimilation est-elle une bonne chose?
Références

(anglais) Mah, Jeannie. Artist Statement. MacKenzie Art Gallery. Capté d’Internet le 18 août 2008 from: http://www.mackenzieartgallery.ca/siteimages/programs_events/2007_art_auction/Jeannie_Mah.pdf

(anglais) Westra, Monique. ‘Jeannie Mah and Greg Payce.’ Artichoke, Vol. 13, No. 4, 2001.

Canadian Heritage University of Regina Mackenzie Art Gallery Mendel Art Gallery Sask Learning