Identité

Some of the features on this page require that JavaScript be enabled.
Regarder l’oeuvre précédente Regarder la prochaine oeuvre
Guilde des confectionneuses de courtepointes
description

Pendant son enfance sur la ferme familiale de Loon Lake que son grand-père avait reçu en homestead, la communauté a joué un rôle important pour Frances. Son père ne pouvait pas enseigner et l’argent manquait donc souvent. La famille a donc appris à vivre de la terre. Sa famille et la communauté se serraient les coudes et s’entraidaient selon les besoins. La famille et l’importance de la communauté sont deux concepts qui sont évidents dans son œuvre.

additional resources À la recherche de l’identité
Duration: 1:25 min
Size: 6525kb
La juxtaposition des cercles de femmes
Duration: 1:18 min
Size: 5527kb
L’identité Comment elle s’est intéressée à la photographie – à faire des photos de groupe
Duration: 1:59 min
Size: 8816kb
Pourquoi elle a commencé à prendre des photos de groupes de femmes
Duration: 2:14 min
Size: 9840kb
Saskatoon Quilt Guild- Saskatoon, Saskatchewan, 1987
Duration: 2:24 min
Size: 10603kb
Matière à réflexion
  • Chaque femme dans la photo de Robson a sa propre identité et a aussi sa place au sein du groupe. Connaissez-vous d’autres groupes qui se rencontrent régulièrement dans votre communauté? Qu’ont-ils en commun? Pourquoi ces groupes sont-ils actifs et qu’est-ce qui pousse les gens à en faire partie? Dans cette photo, y a-t-il une personne qui domine le groupe? Ou alors, le leadership est-il partagé? Que nous indique chaque portrait individuel sur les femmes en question?
  • Robson possède une courtepointe qui lui est précieuse car elle a été confectionnée par les femmes de sa ville natale avec des restes de tissus provenant de leurs foyers et de leur vie. En général, on considère la confection de courtepointes comme un travail de femmes ou un artisanat féminin. Cette photo pourrait-elle aborder la question du féminisme? Pourquoi les femmes sont-elles moins nombreuses à pratiquer cet artisanat aujourd’hui? Selon vous, le dicton « Le temps, c’est de l’argent » est-il exact? Comment ce dicton s’applique-t-il à l’artisanat et aux arts?
  • Une fois les études terminées, il est plus difficile d’acquérir de nouvelles compétences. Un groupe communautaire, comme celui auquel ces femmes appartiennent, permet de socialiser et de partager de nouvelles idées tout en acquérant un nouveau talent. Effectuez des recherches sur les guildes et leur valeur pour le développement des artistes et des artisans.
  • On se sert de la photographie documentaire pour présenter des faits et de l’information sur des événements et des questions historiques et sociaux importants à propos d’un moment donné. Quelle histoire Frances Robson raconte-t-elle grâce à cette photo? Quelles sont les ressemblances et les différences entre sa photographie documentaire et celle de Brent Hume?
  • Avec quel type d’objectif peut-on prendre une photo aussi longue? Si vous faites bien attention, vous remarquerez que Robson a rassemblé plusieurs photos pour faire son plan d’ensemble. Écoutez l’entrevue pour apprendre pourquoi. Grâce à la nouvelle technologie, Robson peut joindre ses photos sans coupure. Comment s’y prend-elle?
  • Effectuez des recherches sur des photographes tels Dorothy Lange et Eugene Smith pour en savoir plus sur la photographie. Sandra Semchuck a eu une grande influence sur Frances Robson. Vous trouverez des exemples de son œuvre dans la rubrique d’ARTSask qui s’intitule le corps en crise .Quelles comparaisons pouvez-vous établir entre les travaux des deux artistes?
Références

(anglais) Auteur inconnu. ‘Frances Robson.’ Tiré du catalogue d’exposition pour Saskatchewan Portraits. Saskatchewan Arts Board. Disponible en ligne à : http://www.artsboard.sk.ca/showcase/showcase_v_portraits_09.shtml.

(anglais) Auteur inconnu. Frances Robson. Catalogue d’exposition, Mendel Art Gallery, Saskatoon, Saskatchewan, 1991.

(anglais) Harvey-Rioux, Linda. ‘Photographs focus on the natural warmth of women.’ Regina Leader-Post, 5 mars 1987.

(anglais) Robson, Frances. Making Spaces. Catalogue d’exposition. Mendel Art Gallery, Saskatoon, Saskatchewan, 1988.

(anglais) Robertson, Sheila. ‘Refreshing encounter with large, lush images.’ Saskatoon Star Phoenix, 23 septembre 1995.

Canadian Heritage University of Regina Mackenzie Art Gallery Mendel Art Gallery Sask Learning