Patries

Some of the features on this page require that JavaScript be enabled.
Regarder l’oeuvre précédente Regarder la prochaine oeuvre
Identité nationale, frontières et le facteur temps, ou Mini Mannie
description

Les recherches qu’Ann Newdigate a menées sur les questions coloniales révèlent qu’à la fin du 19e siècle et au début du 20e siècle, des délégations de politiques sud-africains ont visité la Saskatchewan pour étudier le système des réserves au Canada. Ils voulaient créer un prototype du système d’apartheid qui séparait Blancs et Autochtones dans toutes les parties de leur vie, au détriment des deux peuples, mais avec surtout des effets dévastateurs sur les Autochtones. Entre 1885 et 1900, Louis Riel a été exécuté au Canada et le grand-père de Newdigate a été tué dans la guerre contre les Boers (Boer War) en Afrique. Ses dessins sur le sujet nous amènent à l’œuvre présentée ici et à son titre Identité nationale, frontière et le facteur temps, ou Wee Mannie.

Par son choix de techniques et la complexité de son œuvre, Newdigate remet en question les notions de valeur et d’autorité basées sur le processus artistique. Elle communique visuellement ses idées de manière nouvelle et parfois stimulante, en se servant du recoupement entre les vieilles et les nouvelles technologies pour contester ce qui est la vérité, ou la vraie histoire. Dans le cadre de sa méthode, Newdigate se considère être tout d’abord une artiste qui fait appel à la technique ou au procédé, recherche les histoires officielles, et les incorporent dans des histoires personnelles ou autobiographiques. Elle aime le rituel de créer une tapisserie qui peut être spontané et irrégulier et croit que, même si le procédé exige du temps et du travail, il requiert beaucoup moins de patience que le travail à l’ordinateur.

additional resources Matière à réflexion
  • Qu’est-ce qu’un paradoxe? Est-ce que quitter son chez-soi en Afrique du Sud a aidé Newdigate à se sentir ‘chez soi’ ? Discutez. Décrivez certains paradoxes de la condition humaine.
  • La tapisserie montre une grande habileté dans l’exécution mais n’est pas dépourvue de références ambiguës. Nous ne sommes pas sûrs de ce que les mots veulent dire et de ce que les images représentent. Newdigate oblige intentionnellement le spectateur à regarder de nouveau et à s’interroger sur ce qu’elle esssaie de communiquer. À votre avis, qu’est-ce que Newdigate avait en tête lorsqu’elle a créé cette oeuvre?
  • La figure dans la tapisserie à côté de la forme qui ressemble à une tente pourrait-elle être Louis Riel? Justifiez votre réponse. Le cas échéant, quelles en sont les implications? À quoi pourraient faire référence les phrases comme ‘ The river carries marks like a diary’ (« La rivière transporte des signes comme un journal »), et ‘Was there by any chance a message?’(« Y avait-il par hasard un message? »? ) Pourquoi les a-t-elles écrites de sa propre main? Est-ce que les histoires documentées révèlent la partialité de l’écrivaine ou de l’écrivain ou de la culture dominante? Discutez des exemples qui prouvent que l’histoire a été documentée depuis une perspective étroite ou biaisée. Traditionnellement, le médium de la tapisserie était destiné à l’élite et constituait un symbole de sa richesse, de son intellect et de son pouvoir. Comment Newdigate utilise-t-elle la tapisserie pour parler de cette tradition?
Références

(anglais) Auteur inconnu . ‘Ann Newdigate: Lifetime Award for Excellence in the Arts, 1999.’ A Tribute to Our Pioneers. Saskatchewan Arts Board, 1999. Capté d’Internet le 10 août 2008 : http://www.artsboard.sk.ca/Tribute/tribute_newdigat.shtml

(anglais) Auteur inconnu. ‘International artist brings tapestry to the fore-front of contemporary art.’ Press Release. Art Gallery of Greater Victoria, Victoria, Colombie-Britannique, 26 septembre 2003.

(anglais) Gustafson, Paula. ‘Tapestry: The Narrative Voice.’ Artichoke, Vol. 1, No. 4, 1990.

Canadian Heritage University of Regina Mackenzie Art Gallery Mendel Art Gallery Sask Learning