Futureperfect

Some of the features on this page require that JavaScript be enabled.
Regarder l’oeuvre précédente Regarder la prochaine oeuvre
177
176
Démantèlement de navire nº 1, Chittagong, Bangladesh, Raffinerie nº18
description

Les photographies industrielles d'Edward Burtynsky sont des documents remarquables. En un sens, elles sont des équivalents contemporains des photos de William James qu'on retrouve dans ce document, puisqu'elles documentent une étape importante de la création de moyens de production. Les photos de Burtynsky, toutefois, montrent une préoccupation plus grande pour l'état de l'industrie que pour l'état de la nature, puisque qu'elles nous montrent de la fumée, des feuilles de métal, et une infinie quantité de tuyauterie. Remarquez également la qualité de l'air dans ces images, l'air étant gris-bleu ou d'un gris orangé en raison des polluants qu'il contient. Burtynsky montre que l'industrie dont il fait le sujet de ses photos est un important facteur de changement de l'environnement dans lequel nous vivons. Pourtant, il est fasciné par les matériaux que l'industrie consomme. Cela est particulièrement évident parce que l'activité qui occupe les ouvriers dans le tableau Shipbreaking #1 (Démantèlement de navire no 1) est le démantèlement des produits plutôt que leur assemblage.

Comme William James, Burtynsky a capté les dures conditions sous lesquelles les ouvriers travaillent au nom de l'industrialisation. Toutefois, contrairement à James, Burtynsky semble conscient de la destruction environnementale que l'industrie cause. On le remarque non seulement parce qu'il montre les conséquences environnementales de cette industrie sur l'air, mais également parce que les ouvriers qui démantèlent le navire à Chittagong, au Bangladesh, sont saisis en pleine action. Ils ne sont pas en train de poser fièrement pour l'objectif avec leurs outils, mais sont occupés par leur travail, comme si ce dernier les absorbait entièrement.

additional resources Matière à réflexion
  • A quoi tient la fascination de Burtynsky pour cette sorte d'industrialisation? À votre avis, Burtynsky est-il pour ou contre l'industrialisation? Y a-t-il quelque chose dans ces photos qui justifie votre interprétation?
  • Les produits chimiques dont on se sert pour la photographie traditionnelle sont incroyablement toxiques. Pourtant Burtynsky s'en sert pour développer ses photos. Pourrait-on parler de contraction avec le message apparent de son oeuvre?
Références

(anglais) Adams, James. ‘Burtynsky wins Roloff Beny award.’ Toronto Globe and Mail, June 16, 2004.

(anglais) Burtynsky, Edward. ‘Exploring the Residual Landscape.’ Réflexion de l’artiste, Galleries West, été 2004.

Communiqué de presse : « Première rétrospective d'envergure du photographe Edward Burtynsky présentée au Musée des beaux-arts du Canada ». Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa (Ontario), 29 janvier 2003

Cybermuse. Edward Burtynsky. Page de l’artiste. En ligne à : http://www.cybermuse.gallery.ca/cybermuse/search/artist_f.jsp?iartistid=815

(anglais) Dixon, Guy. ‘A warning from the wastelands.’ Toronto Globe and Mail, 7 avril 2005.

(anglais) Mays, John Bentley. ‘A melancholy beauty.’ National Post, 25 avril 2001.

(anglais) McQueen, Alison. Constructed Identities: Ed Burtynsky and Suzy Lake. Catalogue d’exposition. Burlington Art Centre, Burlington, Ontario, 2001.

(anglais) Milroy, Sarah. ‘Burtynsky’s view of China rising.’ Toronto Globe and Mail, 15 octobre 2005.

Canadian Heritage University of Regina Mackenzie Art Gallery Mendel Art Gallery Sask Learning