Question d’environnement

Some of the features on this page require that JavaScript be enabled.
Regarder l’oeuvre précédente Regarder la prochaine oeuvre
Fumée de la mine
Old Masters, artist style, emotion, artist influence on artist, landscape, creating a feeling, creating atmosphere, oil-based paints, acrylic paint mood, industrial by-products, feeling,space, prairie painter, prairie landscape, prairie sky, industrial landscape, oil painting, landscape, home, large-scale oil painting, artist's style, sky, land, cloud, smoke, mining,
description

En 1984, Hardy passe deux mois en Europe à étudier des peintures des Vieux Maîtres, terme utilisé pour décrire des peintres européens réputés qui ont peint entre le XIIIe et le XVIIe siècles.

En 1985, Hardy a écrit : «Je n’essaie pas d’émuler le style de qui que ce soit en particulier, mais en me souvenant des sentiments ressentis devant des peintures que j’ai admirées, je me mets au défi d’en arriver à un impact similaire dans ma propre oeuvre. Bien que j’aie toujours été profondément préoccupé des aspects formels d’une peinture, je crois que l’oeuvre doit aussi avoir un pouvoir émotif autonome.Trad. » (Zepp and Taylor, 1985)

Parmi les influences de Hardy, on cite le peintre, sérigraphiste et écrivain canadien David Milne. Bien qu’il ait été un contemporain des membres du Groupe des Sept, Milne était peu connu dans les années vingt et trente du siècle dernier : il n’a reçu que récemment une reconnaissance considérable. Pour les peintures de paysages, l’idéal, affirme Hardy, citant Milne avec admiration, est de «transposer un paysage sur une toile». (Robertson, 1989)

Le paysage environnant la maison de Hardy à Meacham sert de sujet à plusieurs de ses peintures, y compris Fumée de la mine. La peinture démontre la manière qu’il a de mettre l’accent sur la création ou la recréation d’un sentiment et d’une atmosphère plutôt que de reproduire fidèlement des formes de paysage, de la même façon qu’un photographe pourrait délibérément prendre une photo décentrée pour capter un sentiment ou une atmosphère. Fumée de la mine est aussi l’une des dernières peintures à l’huile de grandes dimensions que Hardy ait produites, puisqu’il a dû cesser d’utiliser des peintures à base d’huile en raison de sérieuses allergies. Depuis, il travaille avec des peintures à l’acrylique sur des toiles de plus petites dimensions.

SaskatchewanDans Fumée de la mine, Hardy capte le sentiment d’espace qui caractérise plusieurs de ses grosses toiles, un sentiment qu’il partage avec plusieurs peintres des Prairies. La ligne d’horizon est à peine visible au bas de la peinture, le ciel enfumé dominant complètement l’oeuvre. Toutefois, au lieu de la pittoresque image de nuages gonflés contre un ciel d’un bleu pur, comme les paysages traditionnels des Prairies, Hardy nous montre une fumée causée par une activité industrielle. Ces nuages de fumée dominent le paysage au-dessous, mettant l’accent sur le fait que les sous-produits de l’industrie minière, elle-même invisible, affectent la campagne qui l’entoure.

additional resources Au commencement
Duration: 2:05 min
Size: 9272kb
Dessiner des endroits familiers
Duration: 2:11 min
Size: 9276kb
Introduction à la peinture
Duration: 2:18 min
Size: 10047kb
Regarder les oeuvres des autres artistes
Duration: 2:20 min
Size: 10141kb
Smoke from the Mine (la fumée s’échappant de la mine)
Duration: 2:11 min
Size: 9355kb
Matière à réflexion
  • Hardy pense tout le bien du monde de l’approche de David Milne visant à «transposer un paysage sur la toile.» Qu’est-ce qui est signifié par cette expression, selon vous?
  • Comment Hardy a-t-il utilisé l’espace sur sa toile dans Fumée de la mine pour rendre une atmosphère ou un sentiment?
  • Si vous avez accès à un appareil-photo, prenez deux photos du même sujet, l’une centrée, l’autre décentrée. Regardez les deux photos : ressentez-vous des émotions différentes devant chacune? Si c’est le cas, pensez à ce que chaque photo évoque en vous, et demandez-vous en les raisons.
  • Références

    (anglais) Hardy, Greg. Dossier d’artiste. Centre de ressources, Mackenzie Art Gallery, Regina, Saskatchewan.

    (anglais) Moppet, George. Gregory Hardy – Journeys in the Landscape. Publication d’exposition. Mendel Art Gallery, Saskatoon, Saskatchewan, 2001. En ligne à: http://www.gregoryhardy.com/publications01.htm

    (anglais) Robertson, Sheila. ‘Photographic influence shared by two artists.’ Saskatoon Star Phoenix, 2 décembre 1989.

    (anglais) Zepp, Norman and Michael Parke-Taylor. The Second Generation: Fourteen Saskatchewan Painters. Catalogue d’exposition. MacKenzie Art Gallery, Regina, Saskatchewan, 1985.

    Canadian Heritage University of Regina Mackenzie Art Gallery Mendel Art Gallery Sask Learning