Question d’environnement

Some of the features on this page require that JavaScript be enabled.
Regarder l’oeuvre précédente Regarder la prochaine oeuvre
Groupe Étang toxique III
stagnant water, toxic water, London Ontario, contemplation, illusion of depth, environment, pigment, palette, complexity, mortality, meditation, peril, painting as contemplation, studio as research, painting as research, discovery of world, searching for place in world, colour, anxiety, creating mood effects with colour
description

Les peintures intitulées Groupe Étangs toxiques ont été inspirées, si l’on peut dire, par une mare d’eau stagnante que Kirton avait observée près de la rivière Thames à London (Ontario). Ses observations sur cette mare ont mené Kirton à un processus mental qu’il nomme contemplation.

«Peindre pour moi est une forme de contemplation. Mon travail débute avec la perception des choses que j’ai vues et des sensations que j’ai ressenties. Travailler dans le studio me permet d’intérioriser et de clarifier toute cette information de manière personnelle, et j’espère rendre ainsi la complexité de mon expérience. Par-dessus tout, la peinture est mon outil de recherche, la manière dont je découvre le monde et dont je me situe dans ce monde. Trad. » (Kirton dans Nixon, 2007)

Kirton mentionne qu’il adopte un point de vue incertain, très peu élevé dans ses peintures Groupe Étangs toxiques, «…créant un effet d‘anxiété, dont j’espère qu’il est renforcé par la palette de couleurs acerbes, pourtant harmonisées (bleu céruléen et bleu de phthalocyanine, jaune citron, rouge d’alizarine et vert bourgeon), et l’application et le raclement violents d’empâtement à l’aide de la spatule.Trad.» (correspondance personnelle, 5 Février 2008)

Kirton ajoute que son intention était de créer une illusion de profondeur dans la peinture, et en même temps, un sentiment de lumière diffuse dans la scène intitulée Groupe Étang toxique III, qui, selon lui, «illustre les circonstances périlleuses dans lesquelles se trouve notre environnement et constitue une analogie plus générale à notre condition d’êtres mortels, de même qu’une méditation sur cette condition.»

additional resources Matière à réflexion
  • Pensez à une situation où vous avez intériorusé de l’information pour ensuite exprimer votre expérience d’une manière personnelle par l’écriture, le dessin, ou par un autre moyen cr&ea