L'artisanat: une nouvelle définition

Some of the features on this page require that JavaScript be enabled.
Regarder l’oeuvre précédente Regarder la prochaine oeuvre
Sans titre (1987)
description

Au début de sa carrière, Donovan Chester est tout aussi connu pour ses peintures que pour sa poterie. Ceci n’est guère surprenant étant donné les similitudes entre la surface peinte des toiles de ses peintures abstraites et la surface émaillée de ses poteries raku . Karen Schoonover, directrice de la Rosemont Art Gallery (aujourd’hui, la Art Gallery of Regina), parle de ce qui a influencé les travaux de Chester : « Réagissant une fois de plus aux influences abstraites du passé, son œuvre poursuit la gestuelle de l’expressionnisme abstrait, montre une préoccupation avec la structure par le biais de la couleur rappelant [Henri] Matisse, et un sens de la composition qui évoque celui de Morris Louis.» (Schoonover 1987)

Schoonover parle aussi de la capacité qu’a Chester d’allier un sens inné du design à une décoration naturaliste de la surface dans le but de créer des œuvres d’art sculpturales ravissantes. Elle décrit comment, dans son atelier, il pratique son alchimie, «… en manipulant des matériaux bruts, argile, pigment, poudres, peinture, pour leur donner des formes infusées d’une énergie et d’une vie qui leur sont propres. Résolu à intégrer forme et surface, il compte sur la spontanéité et l’intuition pour le guider.» (Schoonover 1987)

 Yin and YangChester montre une forte préoccupation pour la ligne dans son œuvre. Les lignes peuvent s’exprimer dans la façon dont le pot se détache de la surface sur laquelle il est posé. Il lui arrive d’interrompre la ligne à la lèvre du pot pour rendre les contours plus intéressants et attirer le regard sur le pourtour et l’intérieur de l’oeuvre. La ligne peut également être gravée dans les pots. Lors d’une entrevue avec la journaliste Meta Perry, il dit : «La présence d’une ligne coulant librement sur la surface de chaque bol renforce l’idée que la pièce dépend en grande partie de la ligne. Les bols sont moins l’expression d’une préoccupation avec la fonction qu’avec la forme.» (Perry 1986)

Parfois, Chester se sert d’un tour de potier pour tourner ses pots mais la plupart du temps il les façonnent à la main. Il crée des moules dans lesquels il place ses galettes d’argile et les force à prendre la forme du moule. Ensuite, il construit les lèvres et les contours. Il existe un équilibre yin-yang agréable entre l’élégance de ses formes et la déchirure et manipulation spontanées du contour de ses pots. Ces derniers suggèrent la perfection de la production de masse mais Chester ne tente pas de dissimuler la touche de l’artiste. C’est de façon délibérée qu’il laisse ses empreintes dans l’argile pour témoigner de la touche humaine, étirant les contours et effectuant des marques qui renforcent la beauté inhérente à l’argile.

Au fil du temps et après beaucoup de recherche et d’expérimentation, Chester a élaboré sa propre recette pour sa pâte céramique résistante qui peut survivre aux changements de température soudains lors de la cuisson tout en gardant une surface lisse. En 1989, Chester décrit ainsi sa pâte céramique: «La pâte à raku est moins vitreuse et souvent plus mince que les autres pâtes, ce qui fait qu’un pot en raku est plus léger pour sa taille qu’une autre poterie.» (Dandie 1989)

Chester se sert de la technique particulière du raku depuis de nombreuses années et il est passé maître dans l’art. Allyson Dandie décrit ainsi cette technique : «Technique de cuisson ancienne, la cuisson au raku demande que l’argile soit mise dans un four déjà chaud. Le four est conçu pour se réchauffer très rapidement afin qu’on puisse y introduire et en retirer les pièces facilement.” (Dandie 1989)

Puisque la température du four est d’environ 1 100 degrés Celsius, soit 2 012 degrés Fahrenheit, l’artiste doit se munir de pinces et de gants thermorésistants pour enfourner ses pièces. Une fois les glaçures fondues, les pièces sont retirées du four et vite plongées dans un récipient hermétique rempli de sciure de bois où elles peuvent couver et refroidir. À ce stade du processus, le carbone noir produit par la sciure qui brûle, s’incruste dans la surface de l’argile où il n’y a pas de glaçures, et les couleurs de ces dernières sont altérées par l’oxydo-réduction dans le récipient de fumage.

«J’adore le caractère soudain du raku,» dit Chester. « Le temps de cuisson est si court que l’argile n’a pas le temps de s’effondrer dans le four, ce qui donne un peu de latitude quant aux formes dont on peut se servir.» (Dandie 1989)

additional resources Je suis devenu un artiste par accident
Duration: 2:39 min
Size: 12349kb
Le Raku
Duration: 2:06 min
Size: 9293kb
Les techniques de refroidissement de Don.
Duration: 2:15 min
Size: 9973kb
Redéfinition de l’artisanat
Duration: 2:26 min
Size: 11298kb
Tous les potiers devraient savoir dessiner
Duration: 1:45 min
Size: 7691kb
Matière à réflexion
  • Selon vous, quelles différences philosophiques y a-t-il entre un artiste et un artisan?
  • Observez des œuvres d’artistes qui travaillent à la fois en format bidimensionnel et tridimensionnel. Vous pouvez commencer par des œuvres de Betty Goodwin, Joe Fafard, Ryan Arnott, etc. Quelles similarités retrouve-t-on parmi leurs oeuvres?
  • L’œuvre de Chester rejoint celle d’autres artistes dans un courant artistique. Pensez à d’autres formes d’art telles l’architecture, la sculpture et les arts appliqués, et à des mouvements artistiques comme l’expressionnisme abstrait, etc. Dans quelle tradition artistique se place, selon vous, l’œuvre de Chester?
  • Qu’y a-t-il de particulier dans la composition de la pâte céramique pour le raku qui lui permet de résister au choc thermal et, en général, de rester en un morceau sans se fêler?
  • Comment les artistes en arrivent-ils à l’éventail de couleurs qu’ils produisent à l’aide de glaçures et selon la méthode de la cuisson?
Références

(anglais) Chester, Donovan.  Réflexion de l’artiste.  Exp’04, Saskatchewan Craft Council, 2004.

(anglais) Dandie, Allyson.  ‘Chester Ready to Fire Up Again.‘  Regina Leader Post, 7 octobre 1989.

(anglais) Kallio, Natalie.  Donovan Chester.  Message d’intérêt public, Mendel Art Gallery, Saskatoon, Saskatchewan, 2001.

(anglais) Perry, Meta.  ‘Pottery Exhibit Explores Shape and Form.‘  Regina Leader Post, 16 juillet 1986.

(anglais) Schoonover, Karen.  Donovan Chester. Catalogue d’exposition. Rosemont Art Gallery, Regina, Saskatchewan, 1987.