L’ordinaire

Some of the features on this page require that JavaScript be enabled.
Regarder l’oeuvre précédente Regarder la prochaine oeuvre
Les bottes de Mountie de John
description

Les bottes de Mountie de John sont la reproduction de bottes que John Nugent, un artiste local et collègue, avait portées. Elle a reproduit ces bottes en argile de façon si réaliste qu’il est difficile de voir la différence entre les bottes d’argile et les vraies. La journaliste Myrna Oliver cite la critique d’art Leah Ollman qui a écrit : « Marilyn Levine est un de ces artistes/illusionnistes dont la technique est si raffinée que son œuvre brouille les démarcations entre ce qui est réel et ce qui est représenté. »  (Oliver, 2005)

Sur les raisons et les justifications de ces sculptures hyperréalistes, la journaliste Roberta Smith fait le commentaire suivant : «  Quand un ami lui donne ses brodequins de travail toutes abimés, elle commence à voir les vieux objets en cuir comme étant des métaphores pour le passage du temps et les cicatrices de la vie. Elle développe un style méticuleux de trompe-l’œil pour capturer en argile cuite et glaçure les formes, les surfaces et les faux plis d’objets très usagés : des bagages, des gants, des sacs à main, un sac de golf, un sac à dos et même des vestes en cuir accrochées à des patères. » (Smith, 2005)

Un article dans le magazine Ceramics Today explique plus en détails la technique de l’artiste; « Levine utilise du grès auquel elle ajoute de la fibre de nylon hâchée menu. Elle monte ses pièces comme on le ferait pour une vraie valise, un vrai sac. Mais comme l’argile est beaucoup plus lourde que le cuir, ou que la toile, il faut la renforcer avec une armature intérieure, pour tout ce qui est plus grand qu’un petit sac à main. Pour obtenir les couleurs de surface, Levine se sert d’engobes colorés qu’elle incorpore à l’aide d’un rouleau dans la galette d’argile avant de commencer la structure de base. » (Ceramics Today, sans date)

Au cours de sa carrière, Levine a exploré la technique du trompe-l’œil et a continué à réaliser des objets en argile qu’on aurait cru en cuir. Certains de ses travaux étaient si populaires qu’ils se vendaient et se revendaient à un plus élevé plusieurs fois au cours d’un même vernissage. Levine possédait une technique incroyable et comprenait la science qui se cachait derrière le travail et la décoration de l’argile.

additional resources Interview with Timothy Long - L’art Funk et le mouvement Regina Clay
Duration: 3:35 min
Size: 15193kb
Matière à réflexion
  • Certains se demanderont si ces sculptures sont vraiment de «l’art» car il s’agit d’objets ordinaires reproduits de façon réaliste. L’une des expositions où elle présentait ses travaux avait pour titre «The Object as the Subject » (L’objet est le sujet). Discutez des concepts suivants: l’art véritable, l’objet en tant que sujet.
  • Peut-on appliquer le terme «trompe l'oeil» à sa sculpture?
  • Est-ce que ce que nous portons et accumulons chez nous en dit beaucoup sur qui nous sommes?
  • Le temps est une notion que les artistes traite souvent. Comment Levine suggère-t-elle le temps dans son oeuvre?
  • Pourquoi les artistes ont-ils des vernissages lorsqu’ils présentent leurs nouvelles oeuvres?
Références

(anglais) Auteur inconnu. ‘Featured Artist: Marilyn Levine.’ Ceramics Today, sans date. Trouvé sur Internet le 27 mars 2009 dans: http://www.ceramicstoday.com/potw/levine.htm

(anglais) Cowin, Dana. ‘Leather: Marilyn Levine’s Ceramic Pieces Elevate Luggage to the Status of Art.’ Showcase, juillet/août 1986.

(anglais) Donaldson, Judy. ‘Marilyn Levine: A Comprehensive Review.’ Fusion Magazine, Vol. 24, No. 1, janvier 2000.

(anglais) Long, Timothy and Maija Bismanis. Marilyn Levine: A Retrospective. Catalogue d’exposition. MacKenzie Art Gallery, Regina, Saskatchewan, 1998.

(anglais) Oliver, Myrna. ‘Marilyn Levine, 69; Her Ceramic Works Looked Like Real Leather.’ The New York Times, April 11, 2005. Trouvé sur Internet le 27 mars 2009 dans : http://articles.latimes.com/2005/apr/11/local/me-levine11

(anglais) Prokopoff, Stephen. Marilyn Levine: A Decade of Ceramic Sculpture. Catalogue d’exposition. Institute of Contemporary Art, Boston, Massachusetts, 1981.

(anglais) Smith, Roberta. ‘Marilyn Levine Dies at 69; Sculptor of Leathery Works.’ The New York Times, April 10, 2005. Trouvé sur Internet le 27 mars 2009 dans : http://www.nytimes.com/2005/04/10/arts/design/10levine.html?_r=1&fta=y

(anglais) Treib, Marc. ‘On Reading Marilyn Levine.’ Ceramics: Art & Perception, numéro 59, mars 2005.

Canadian Heritage University of Regina Mackenzie Art Gallery Mendel Art Gallery Sask Learning