L’ordinaire

Some of the features on this page require that JavaScript be enabled.
Regarder l’oeuvre précédente Regarder la prochaine oeuvre
87
88
89
91
92
93
94
96
97
98
99
Anatomie d’une amélanche de la Saskatchewan: Promesses en l’air
description
« L’anatomie d’une amélanche de la Saskatchewan: Promesses en l’air, en 11 sections, constitue une anthologie d’un processus, d’une idée et de l’esthétique. Nous avons ici une oeuvre, prenant la forme d’une série, mais qui [au contraire de Growth Cycle, (Cycle de croissance) en sept sections] a pour but d’illustrer le processus de réalisation artistique et l’évolution d’une idée. La série Anatomie commence de façon assez simple avec des dessins d’amélanchier assortis de notes. La seconde section introduit la couleur et les débuts de l’évolution de l’amélanche, ce qui rappelle ses cycles antérieurs. La tarte, accompagnée de sa recette, apparaît dans la troisième section. Il semble que, dans l’esprit de l’artiste, la baie n’a pas de but plus noble que de finir dans une tarte. Les quatrième et cinquième sections constituent des pivots car, une fois la tarte finie, elle quitte immédiatement le domaine du banal; elle devient promesse en l’air (pie in the sky).Le reste de la série montre la tarte, maintenant transformée en une sorte de vaisseau spatial, partant pour des régions inconnues de l’espace orbital et la location de Saskatoon est indiquée par une amélanche. Les variations de tons et la profondeur du bleu de l’espace orbital dans les trois dernières sections de la séries révèlent Kriekle, l’aquarelliste ». (Zepp, 1984)

Pour Kriekle, « Anatomie d’une amélanche – Promesses en l’air »est une série sur le processus d’observation, d’imagination et de composition. À un niveau, elle explore les éléments de la peinture – les outils, idées, dessins, couleurs, compositions et perspectives. À un autre niveau, il s’agit d’une progression de postes d’observation et de cibles. L’amélanche symbolise la graine et la possibilité d’une vie nouvelle. C’est à la fois un ingrédient des tartes qui nous nourrissent physiquement et dont nous nous délectons et un symbole illusoire. Le ciel constitue un autre poste d’observation pour regarder la ville de Saskatoon – une communauté de gens et d’énergie – des graines plantées dans la terre. La Terre est une graine dans l’espace. » (Kriekle, 1984)

Dans The Anatomy of a Saskatchewan Saskatoon: Pie in the Sky et bon nombre de tableaux, Kriekle s’intéresse au cycle de la vie, non seulement à celui, comme c’est le cas ici, de l’amélanche mais aussi à celui du tableau lui-même. Pour ce faire, elle incorpore de nombreuses recettes ou des instantannés de la méthode dont elle se sert pour composer et construire le tableau. On peut voir les recettes, les ingrédients et les techniques qu’elle a employés dans les peintures et les dessins délicats qu’elle inclut subtilement dans l’arrière-plan. Elle passe du dessin au trait sur papier blanc dans son premier dessin à un aplat vibrant dans sa dernière image cosmique. La série devient une métaphore de la naissance, de la vie et ultérieurement de la mort quand la tarte commence à se fondre pour ensuite disparaître dans les lavis sombres qu’elle emploie pour dépeindre l’univers.

additional resources Au sujet de Anatomy of a Saskatchewan Saskatoon Pie in the Sky
Duration: 4:02 min
Size: 6546kb
Au sujet de sa série Ciel
Duration: 2:01 min
Size: 3284kb
Ses débuts d’artiste
Duration: 2:35 min
Size: 4270kb
Sur la relation entre l’art et le jeu
Duration: 1:52 min
Size: 3070kb
Matière à réflexion
  • Est-il possible de justifier que la tarte aux amélanches est une métaphore pour le processus de croissance, de maturation et de développement d’identité? Le fruit peut-il symboliser autre chose? Cette oeuvre est-elle une célébration de l’amélanche ou un hommage à ce tout petit fruit?
  • À quoi la phrase « Promesses en l’air » fait-elle référence? S’agit-il d’un calembour visuel au sujet de la ville saskatchewannaise?
  • Donna Kriekle déclare que n’importe qui peut être artiste. Selon elle, il s’agit plus de détermination que de talent. Elle pense qu’il faut posséder l’intérêt et une éthique de travail. Discutez.
  • Pensez-vous que Kriekle fait référence au fait que nous sommes bien petits et insignifiants dans le vaste univers? Comment la Terre pourrait-elle être une