La coexistence

Some of the features on this page require that JavaScript be enabled.
Regarder l’oeuvre précédente Regarder la prochaine oeuvre
37
36
Sans nom (formes avec oies)
Sans nom (forme haute avec animaux)
description

À travers ces deux œuvres, Parr nous offre un portrait d’un mode de vie à partir des plus simples instruments – une mine de plomb et une feuille de papier.

Malgré son peu d’adresse avec son moyen d’expression, Parr communique avec son observateur à travers sa connaissance des relations visuelles. Ces relations existent entre l’espace, le vide et le poids. En outre, elles expriment le respect pour ses sujets et leurs relations mutuelles.

Prenons, par exemple, les personnages de Sans nom (formes avec oies). Trois d’entre eux font face à l’observateur. Leurs mains et leurs pieds sont petits mais leurs têtes sont grandes et leurs corps ont une forme qui fait penser à un oreiller. Ils tendent leurs bras graciles comme s’ils voulaient nous embrasser, nous offrir un contact humain chaleureux. Leurs têtes sont placées sur des cous graciles, ce qui nous fait penser que leurs visages et leurs torses sont ce qu’il y a de plus important. En d’autres mots, ils offrent leur identité et le confort qu’ils peuvent apporter au moment où ils abordent (ou approchent) celui qui les voit – ils font partie d’une communauté.

Un quatrième personnage partage l’espace. Son visage est petit, il porte une cagoule et il ouvre les bras mais ils sont dirigés vers l’oie placée de l’autre côté du dessin. Il semble la chasser et elle semble l’éviter, mais l’absence de contexte fait que toutes les formes semblent étrangement placées sur un pied d’égalité. Toutes les histoires que nous pourrions élaborer à partir de ces images nous appartiennent et sont fondées sur nos propres conjectures.

WalrusDans l’autre œuvre présentée ici, Sans nom (forme haute avec animaux), Parr dépeint un personnage entouré de créatures – un phoque, un chien, un caribou, un canard et un morse. La figure humaine est isolée, contrairement à l’exemple précédent, et c’est sa taille qui domine plutôt que sa douceur ou sa relation à l’observateur. Parr dépeint l’humain en tant que minorité, dominé par la taille du morse et surpassé en nombre par les animaux à la droite du dessin. Parr nous laisse entendre que la survie de son peuple et de son mode de vie dépend des animaux qui les entourent.

additional resources Matière à réflexion

On a souvent dit que James A. Houston a découvert l’art inuit à Cap Dorset dans les années quarante. Est-ce que cette affirmation vous semble correcte? Comment est-il possible de découvrir une activité à laquelle s’adonne un groupe de personnes depuis longtemps? Qu’est-ce que cela signifie pour les Inuits? Voir les sites suivants pour plus de renseignements sur James A. Houston :

Parr a réalisé plus de 2 000 dessins et seulement quelques gravures même si la gravure était – et demeure – un mode d’expression courant pour les artistes inuits. Pourquoi Parr aurait-il pu avoir des réticences à choisir la gravure comme mode d’expression? Est-il possible que ce soit en raison de son âge au moment où il a commencé à produire des œuvres d’art ou est-ce qu’il y aurait des différences fondamentales entre les deux moyens d’expression (dessin et gravure) qui ferait que son style est mieux servi par le dessin que par la gravure?

Les œuvres de Parr semblent toutes avoir la même texture faite de lignes griffonnées au plomb. Comment pourrait-on interpréter ce phénomène?

Références

(anglais) Auteur inconnu.  « About Inuit Art » Inu-Art.com, Online Inuit Art Gallery.  Capté sur Internet le 21 mai 2008 à : http://www.inu-art.com/history.htm.

(anglais) Auteur inconnu.  « History ».  Inuit Art Society.  Capté sur Internet le 21 mai 2008 à :   http://www.inuitartsociety.com/index.php?option=com_content&task=view&id=20&Itemid=29.

(anglais) Auteur inconnu. « Inuit, the People ».  Images of the North.  Capté sur Internet le 21 mai 2008 à : http://www.imagesnorth.com/History/history.htm.

(anglais) Auteur inconnu.  « Power Family Inuit Gallery ».  Inuit Art at the Dennos Museum Center.  Capté sur Internet le 21 mai 2008 à:  http://www.dennosmuseum.org/exhibitions/inuit/.

Hesso, Ingo.  « Parr ».  L’Encyclopédie canadienne.  Capté sur Internet le 21 mai 2008 à :   http://www.thecanadianencyclopedia.com/index.cfm?PgNm=TCE&Params=F1ARTF0006108

(anglais) Johnson, Darcy.  « Inuit Prints ».  Capté sur Internet le 21 mai 2008 à :   http://www.mala.bc.ca/www/discover/educate/posters/noname1.htm.

(anglais) Leung, Clint.  « The Birth Of Eskimo Inuit Art Prints ».  Ezine, 25 avril 2005.  Capté sur Internet le 21 mai 2008 à :  http://ezinearticles.com/?The-Birth-Of-Eskimo-Inuit-Art-Prints&id=29686.

Canadian Heritage University of Regina Mackenzie Art Gallery Mendel Art Gallery Sask Learning