La coexistence

Some of the features on this page require that JavaScript be enabled.
Regarder l’oeuvre précédente Regarder la prochaine oeuvre
65
66
Hommes avec des filets de pêche
Pulvérisation
description

Dans ces deux tableaux, qui font partie de la collection permanente de la Mendel Art Gallery,  populaire Joe Norris illustre deux aspects contraires de notre relation complexe avec la nature.

Fishing TrawlerHommes avec des filets de pêche nous présente des gens qui participent à une activité qui ne détruit pas la nature. Dans les milieux environnementaux et politiques, cela s’appelle un modèle écologique durable; en théorie, ce modèle peut perdurer indéfiniment parce qu’on n’on épuise pas les ressources plus rapidement qu’elles sont produites par la nature. Des gens, armés de cannes à pêche, ou dans ce cas de filets, n’attrapent qu’un petit nombre de poissons. C’est probablement le genre de pêche que l’artiste a connu pendant les années cinquante et soixante; en contraste, de nos jours on utilise de grands bateaux et d’immenses filets pour faire la pêche dans l’océan.

Malgré le message environnemental, le style de Norris est enjoué. En plus d’employer une palette vibrante et colorée, il insère des éléments provenant de plusieurs scènes dans un seul tableau. Il est difficile de croire, par exemple, que les personnages ne sont pas conscients de la présence d’un ours noir à une dizaine de mètres d’eux. Par contre, c’est peut-être ce que Norris veut souligner : nous pouvons vivre en harmonie avec la nature et ne pas la voir comme un adversaire qu’il faut craindre ou défaire.

Dans Pulvérisation, nous voyons que l’artiste  peut aussi envisager la relation myope et maladroite que les humains entretiennent avec la nature. Dans ce tableau, nous voyons des avions qui arrosent un feu de forêt avec des produits chimiques afin de sauver les arbres. Les pilotes ne s’aperçoivent pas que leurs produits chimiques ont tué des oiseaux et des lapins. Norris nous fait voir aussi que les chevaux et les humains sont affectés indirectement parce qu’ils partagent l’environnement avec des animaux plus petits et plus vulnérables. Finalement, Norris nous laisse entendre que la technologie nous isole de ce qui est important : les avions sont éloignés, mécaniques et indifférents aux dommages qu’ils causent; les gens au sol qui vivent près de la nature sont ceux qui se rendent compte des dommages.

additional resources Matière à réflexion
  • Pensez à votre relation avec les animaux sauvages qui vous entourent : mammifères, poissons, insectes ou reptiles.  Comment agissez-vous avec eux? Posez-vous des gestes qui pourraient leur causer du tort? Y a-t-il des produits que vous consommez ou que vous jetez qui pourraient leur nuire? Servez-vous de vos réponses pour créer un portrait de votre relation avec la nature.
  • Les scientifiques nous disent que les feux de forêts sont parfois bénéfiques.  Faites une recherche pour savoir pourquoi. Voici quelques liens pour vous aider à démarrer :
  • Comme plusieurs artistes populaires, Joe Norris est autodidacte, ce qui signifie qu’il n’a pas de formation en arts. Est-ce que cela le rend meilleur ou pire que certains artistes hautement formés qui font partie de la collection de la Mendel Art Gallery? Selon vous, peut-on dire qu’il est un « artiste » à juste titre? Trouvez des exemples dans l’histoire de l’art pour justifier votre position.
  • Comment ces œuvres nous font-elles voir que Norris est un artiste autodidacte? Est-ce qu’on y voit un style ou une technique particuliers qui pourrait le suggérer?
Références

(anglais) Auteur inconnu.  Joe Norris, Represented by Black Sheep Gallery,  absolutearts.com.  Capté sur Internet le 22 mai 2007 à :   http://galleries.absolutearts.com/cgi-bin/galleries/show?what=artists&login=blacksheep&id=1252.

(anglais) Blanchette, Jean-Francois.  From the Heart - Folk Art in Canada.  Toronto, Ontario:  McClelland and Steward, 1983.

(anglais) Ellwood, Marie Ellwood.  « Folk Art of Nova Scotia ».  Catalogue d’exposition.  Art Gallery of Nova Scotia, Halifax, Nouvelle-Écosse, 1976.

(anglais) Kobayashi, Terry and Michael Bird. « A Compendium of Canadian Folk Artists ». Erin, Ontario : Mills Press, 1985.

(anglais) Martin, Ken.  « A Life of its own: Chris Huntington and the resurgence of Nova Scotia folk art 1975-1995 ». Catalogue d’exposition. Art Gallery of Nova Scotia, Halifax, Nouvelle-Écosse, 1997.

(anglais) McKendry, Blake.  « An Illustrated Companion to Canadian Folk Art ».  Toronto, Ontario: B. McKendry, 1999.

(anglais) Riordon, Bernard.  « Nova Scotia Folk Art - Canada's Cultural Heritage ».  Catalogue d’exposition.  Art Gallery of Nova Scotia, Halifax, Nouvelle-Écosse, 1989.

(anglais) ---.  « Joe Norris: Painted Visions of Nova Scotia ».  Catalogue d’exposition.  ArtGallery of Nova Scotia, Halifax, Nouvelle-Écosse, 2000.

(anglais) ---.  « Canadian Folk Art from the Collection of Susan A. Murray ».  Catalogue d’exposition.  Beaverbrook Gallery, Fredericton, Nouveau-Brunswick, 2007.

Canadian Heritage University of Regina Mackenzie Art Gallery Mendel Art Gallery Sask Learning