La coexistence

Some of the features on this page require that JavaScript be enabled.
Regarder l’oeuvre précédente Regarder la prochaine oeuvre
Millarville
print, lithograph, sheepdogs, outdoor,colour, creepy image, casting shadows, shadow, floating image, dog show, contortion, identity, reading an image, context, location, no context, audience, substance, appearance, façade, appearance over substance, dogs walking people, lithograph, sheepdogs, animals, people, human figures, landscape, identity, community,
description

Kim Eberhart : Papa, je viens de voir un homme qui portait une femme nue dans ses bras.

Walter Eberhart : C’est pour ça que nous déménageons à Stepford.

The Stepford Wives (1975)

Cette gravure d’Alexandra Haeseker nous présente des personnages en rangée accompagnés de chiens de berger. Ils sont à l’extérieur par ce qui semble être une journée ensoleillée et portent des vêtements aux couleurs vives. Chacun se tient derrière un chien. Les chiens sont aussi en rangée, un devant l’autre, aussi ordonnés que les personnages placés derrière eux; ils sont très sages. Une femme semble frotter le museau de son chien.

Haeseker emploie des couleurs vives et une scène plutôt anodine pour créer une image qui, lorsqu’on la regarde de plus près, nous semble déroutante, troublante. Remarquez, par exemple, que les chiens et les personnages projettent une ombre mais les personnages n’ont ni pieds ni jambes alors que les chiens ont des pattes. Les personnages flottent tels des fantômes. Les visages des personnages sont déformés et estompés; ils ne sont identifiés que par leurs chiens et par les vêtements qu’ils portent. En partant de la gauche, on pourrait décrire l’image de la façon suivante : « homme, chemise jaune, chien; femme, chemisier rose, chien… », et ainsi de suite.

On se rend compte aussi que les personnages sont dans un non-espace, un champ, ou ce qui pourrait être un champ, privé de tout contexte. Il n’y a pas de bâtiments, ni de véhicules, de routes, d’arbres ou de cultures; les personnages existent sans site, sans lieu. Ils semblent présenter leurs chiens de berger devant des spectateurs, comme dans un concours, mais il n’y a pas de spectateurs. De plus, le regard des personnages est détourné, ce qui fait que nous ne pouvons pas être les spectateurs non plus. 

Millarville est une petite communauté située près de Calgary, ville où Haeseker habitedepuis longtemps. Millarville comprend plusieurs écuries, un club de polo, un hippodrome et est fréquentée par les habitants de Calgary qui ont les moyens de placer leurs chevaux en écurie et de gager sur leur vitesse. Cela ne devrait donc pas nous surprendre que Haeseker nous présente Millarville comme une jolie façade derrière laquelle l’apparence a plus de valeur que la substance. L’œuvre de Haeseker sous-entend que les chiens font faire la promenade à leurs maîtres, plutôt que l’inverse.

additional resources Matière à réflexion
  • Pourrions-nous interpréter Millarville d’autre façon? Quelles autres significations pourrait-elle avoir? Est-il possible ou probable que l’artiste soit sincère et admire les personnes qu’elle peint?  Pourquoi êtes-vous d'accord ou pas?
  • Faites un dessin de vous avec un animal. Ce peut être un animal qui vous appartient ou un animal imaginaire. Pensez à votre relation avec cet animal et tentez de dépeindre cette relation dans votre composition. L’animal sera-t-il plus grand que vous? Est-ce qu’il manquera des parties à votre corps, est-ce que vous porterez des vêtements colorés comme les personnages de Millarville? Où est-ce que vous et votre animal serez situés? Serez-vous près l’un de l’autre? Est-ce que vous toucherez l’animal, interagirez avec lui ou est-ce que vous vous ignorerez? Qu’est-ce que vous réponses à ces questions pourraient vouloir dire?
Références

(anglais) Auteur inconnu. Pendulum/Pendula. Annonce d’exposition. Kelowna Art Gallery, Kelowna, Colombie-Britannique. Capté sur Internet le 11 mai 2008 à : http://www.galleries.bc.ca/kelowna/2002/pendulum_pendula.htm.

(anglais) Onoda, Satoka. Orange Tulips: 1945 – 2005: Liberation of the Netherlands by Canadians. Annonce d’exposition. Museum of the Regiments, Calgary, Alberta, 2005. Capté sur Internet le 11 mai 2008 à : http://www.ucalgary.ca/oncampus/weekly/may13-05/orange-tulips.html.

(anglais) Redfer