Le corps en crise

Some of the features on this page require that JavaScript be enabled.
Regarder l’oeuvre précédente Regarder la prochaine oeuvre
Shaman hurlant no 4
description

Dans Screaming Shaman #4 ( Shaman hurlant no 4), les deux visages qui nous font face, les yeux et la bouche grands ouverts, sont ce qui retient sans doute d'abord notre attention. Il s'agit probablement du hurlement dont parle le titre. Les deux personnages avancent les mains, les paumes tournées vers nous, comme s'ils voulaient nous dire d'arrêter ou de rebrousser chemin, même s'il n'est pas clair qu'ils le font parce qu'ils ont peur de nous ou parce qu'ils nous mettent en garde.

Il y a un certain nombre d'autres figures humanoïdes dans cette œuvre : les neuf figures filiformes bleues disposées en une rangée dans le tableau; la figure blanche et bleue en haut au milieu; les personnes dans la photo.

Les figures les plus curieuses sont les personnes dans la photo parce qu'elles posent dans la tradition européenne du portrait de groupe. Cela nous donne à entendre que les deux figures principales de l'œuvre rejettent la nature contrôlée et artificielle de la pose en photographie. Il est aussi possible qu'elles rejettent l'idée que cette photo (et par extension toute photo) reflète la réalité. Cette photo nous donne plutôt une version artificielle et déguisée de la réalité.

additional resources Matière à réflexion
  • Regardez les couleurs que Poitras a utilisées dans Screaming Shaman #4 (Shaman hurlant no 4). Quels sont les émotions ou états d'âme que ces couleurs provoquent chez vous? À votre avis, pourquoi Jane Ash Poitras veut-elle déclencher de telles réactions chez les spectateurs?
  • En plus de nous suggérer de reculer, qu'est-ce que ces mains rouges pourraient représenter? Pourquoi Poitras a-t-elle choisi le rouge?
  • La figure au visage blanc a d'étranges oreilles sur le dessus de la tête. De quelle sorte de créature s'agit-il, à votre avis? Est-ce une créature humaine, animale ou autre chose? De quelle façon les divers rôles possibles de cette figure influencent-ils votre lecture de l'œuvre?
Références

(anglais) Auteur inconnu. ‘Jane Ash Poitras.’ Cybermuse, sans date. Trouvé sur Internet le 23 mars 2009 dans: http://cybermuse.gallery.ca/cybermuse/docs/bio_artistid4380_e.jsp

(anglais) Auteur inconnu. ‘Jane Ash Poitras, Native Artist.’ Native Art in Canada, sans date. Trouvé sur Internet le 18 août 2008 dans: http://www.native-art-in-canada.com/janeashpoitras.html

(anglais) Auteur inconnu. ‘Jane Ash Poitras.’ National Aboriginal Achievement Awards, 2006.  Trouvé sur Internet le 18 août 2008 dans: http://www.naaf.ca/html/j_ashpoitras_e.html

(anglais) Auteur inconnu. ‘Trickster.’ Wikipedia. sans date. Trouvé sur Internet le 11 mars 2009 dans: http://en.wikipedia.org/wiki/Trickster#Coyote

(anglais) Miller, Heather Andrews. ‘Jane Ash-Poitras: Alberta artist receives Aboriginal honour.’ Windspeaker, March 2006. Trouvé sur Internet le 18 août 2008 dans: http://www.ammsa.com/achieve/AA06-J.Ash-Poitras.html

(anglais) Newlands, Anne. Canadian Paintings, Prints and Drawings, Firefly Books, Richmond Hill, Ont., 2007.

Canadian Heritage University of Regina Mackenzie Art Gallery Mendel Art Gallery Sask Learning