Le corps en crise

Some of the features on this page require that JavaScript be enabled.
Regarder l’oeuvre précédente Regarder la prochaine oeuvre
Devenant offensif
description

Getting Offensive est un exemple du travail détaillé que réalise Honor Kever. Dans cette gravure, on voit une personne au visage caché derrière un voile blanc. Elle tient un couteau courbé entre ses index, à peu près à la hauteur de son cou. Ce couteau donne un élément de violence à la scène qui se situe dans un environnement domestique représenté par la fenêtre et les rideaux ainsi que le cadre accroché sur le mur de droite. Il est possible que ce soit un couteau de cuisine car il est difficile d’imaginer un autre usage pour un couteau mince et recourbé.

Le mot foyer est généralement synonyme de sécurité. Pourtant, ici, la pièce est sombre et peu meublée, contribuant ainsi à l’ambiance lugubre de la scène. On se doute que quelque chose d’horrible est sur le point de se passer. La lumière qui vient de la fenêtre rappelle celle d’une cellule. Le drap qui recouvre le sujet renforce l’illusion car il est courant de couvrir la tête d’une personne qu’on va exécuter pour épargner son agonie aux spectateurs. Il sert aussi à cacher l’identité du sujet, ce qui fait qu’on n’est pas sûr de son sexe. Toutefois, étant donné la délicatesse des mains et des poignets, il est probable qu’il s’agit d’une femme.

Si c’est vraiment le cas, alors l’œuvre est une critique cinglante de la place des femmes dans la sphère domestique. Il est possible que Kever suggère que la femme au foyer n’a pas de rôle dans notre société, que son domaine est comme une prison et qu’elle est menacée par les objets mêmes dont elle se sert au jour le jour. C’est une métaphore, bien sûr, mais Kever s’en sert pour nous choquer et nous forcer à reconsidérer le personnage et l’espace qu’elle a présentés.

 

additional resources Matière à réflexion
  • À votre avis, pourquoi est-il important pour l’artiste de nous présenter Getting Offensive en noir et blanc? Quelles émotions associe-t-on généralement avec les images en noir et blanc, surtout quand le noir domine ?

  • Comment est-ce qu’un foyer peut devenir une prison? Vous êtes-vous jamais senti en danger dans votre propre maison? Était-ce à cause de quelque chose dans la maison, ou bien à cause de quelque chose à l’extérieur?

  • Dans le catalogue de l’exposition Bequest, Kever a déclaré : « J’aime que les chose soient ancrées dans la réalité mais j’aime aussi le côté étrange des objets du quotidien. » Comme Getting Offensive illustre-t-il la manière dont Kever envisage la réalité et le quotidien?
Références

(anglais) Crozier, Lorna and Bruce Grenville. 1989. Honor Kever, stations along the way. Catalogue d’exposition.  Mendel Art Gallery, Saskatoon, Saskatchewan.

(anglais) Grenville, Bruce. Honor Kever: The Public and the Private, Catalogue d’exposition, Mendel Art Gallery, Saskatoon, Saskatchewan, 1989.

(anglais) Lawrence, Katherine. 2002. Bequest: Honor Kever and Laureen Marchand. Catalogue d’exposition. Art Gallery of Swift Current, Swift Current, Saskatchewan.

(anglais) Newman, Marketa, ed. 1990. Biographical Dictionary of Saskatchewan Artists: Women Artists, Fifth House Publishers, Saskatoon, Saskatchewan.

(anglais) Rogers, Will and Honor Keven. 2004. The Stonking Steps. Victoria, British Columbia: Trafford Publishing Company. Trouvé sur Internet le 6 février 2009 dans: http://www.thestonkingsteps.com/illustrations.htm

Canadian Heritage University of Regina Mackenzie Art Gallery Mendel Art Gallery Sask Learning