Au-delà du figuratif

Some of the features on this page require that JavaScript be enabled.
Regarder l’oeuvre précédente Regarder la prochaine oeuvre
Le « C’était que du tartan »
tartans, transparent wash, colour, large canvas, grid-like pattern, warp and woof, colour field painting,search for order, spontaneity, the act of painting, painting technique, vivid colour, under-painting, grid system, abstract expressionism, , tartan, abstract expressionism, painting, painting surface,
description

Godwin produit ses célèbres ‘tartans’ en superposant de nombreux  lavis   de couleur transparents sur de grandes toiles étalées sur le sol du studio, peignant au rouleau une variété de couleurs selon un motif évoquant une grille. On peut comparer les travaux qui en résultent à un tissage où se chevauchent la chaîne et la trame. Chaque petite surface de chevauchement pourrait constituer une petite peinture par champs de couleur. La commissaire d’exposition Ann Davis déclare: « Selon moi, l’intérêt dominant de Godwin pour les tartans constitue une recherche de l’ordre sans pour autant perdre la spontanéité.»

L’amour qu’éprouve Godwin pour le plein air et la pêche est évident dans ses travaux actuels. Il peint des rivages spectaculaires et donne des représentations très décoratives d’arbres et d’eau, et d’arbres se reflétant dans l’eau. Il se sert de couleurs vives et se préoccupe plus de l’acte de peindre que de transmettre un message philosophique. Ses travaux, c’est la joie de vivre et la recherche de l’utopie. Dans ses paysages, il y a un débordement de couleur, de mouvement et de motifs et on y trouve des points communs avec Le jardin sauvage de J.E.H. MacDonald.

Dans bon nombre de ses paysages, les racines de l’expressionnisme abstrait et le style tartan de Godwin refont surface tout comme son système de grille qu’on retrouve dans l’eau et ses reflets. Il est facile d’apprécier ses peintures de paysage, mais en y regardant de plus près, chaque section de la surface, tout comme le tartan montré ici, a son propre charme. Au cours de sa carrière d’artiste, Godwin a exploré l’interaction entre la surface de son tableau et ce qui se trouve dessous. 

additional resources Emma Lake et Barnett Newman
Duration: 1:09 min
Size: 5185kb
Interview with Timothy Long - Le Regina Five
Duration: 2:30 min
Size: 10694kb
Membre du Regina Five
Duration: 1:22 min
Size: 5760kb
Peintures de tartans
Duration: 1:44 min
Size: 7124kb
Pourquoi je ne suis pas devenu musicien
Duration: 1:27 min
Size: 6309kb
Pourquoi venir à Regina dans les années 1960
Duration: 1:28 min
Size: 6161kb
Matière à réflexion
  • Afin de mieux comprendre l’oeuvre des Regina Five et le climat de l’époque, effectuez une recherche sur les événements de la fin des années 1950 et du début des années 1960, en Saskatchewan et ailleurs.

 

  • Pensez à des surnoms et discutez-les avec vos amis, enseignants, etc. Essayez de savoir d’où ils viennent et comment on s’en sert.
  • Godwin déclare : « Une peinture est terminée lorsque avoir fait moins eût été un péché et plus, un crime. » (Godwin 1999)  Selon vous, que veut-il dire? Discutez-en avec vos camarades de classe, amis, enseignants, etc.

 

  • Godwin a dit que chaque artiste a besoin de son propre espace et de quelque chose qui est unique à cet espace. Pensez-vous que cela est vrai? Parlez-en avec vos camarades de classe, enseignants, etc. pour savoir ce qu’ils en pensent.
  • À leur début, pour les artistes du Regina Five, toute occasion était bonne pour inviter des conservateurs de musée, des réalisateurs et des écrivains dans leur studio. Pourquoi, selon vous, est-il important de se faire connaître comme artiste?
Références

Gessell, Paul.  ‘Tartans All the Rage Again.’  Regina Leader Post, 23 septembre 2000.

Mastin, Cathy.  Regina Five, Selections from the Glenbow Collection.  Cat.exp..  Glenbow Museum, Calgary, Alberta,1999.

J.B.M.  ‘Painters Arrive at Nature by Entirely Different Routes.’  Globe and Mail, 31 janvier 1981.

Purie, James.  ‘Ted Godwin.’  Globe and Mail, 11 février 1978.

Pokrant, Luther.  Recent Landscapes: Ted Godwin.  Cat.exp.,  Moose Jaw Art Museum, Moose Jaw, Saskatchewan, 1975.

 

Canadian Heritage University of Regina Mackenzie Art Gallery Mendel Art Gallery Sask Learning