Au-delà du figuratif

Some of the features on this page require that JavaScript be enabled.
Regarder l’oeuvre précédente Regarder la prochaine oeuvre
Cycles
colour field painting, memory, impression of past experience, minimalism, brush work, colour, essence, perceptions, depth of space, painting surface, ideas of place, landscape, representational images, layers of colour, depth, space, translating place, colour field painting, memory, brush work, atmosphere, space, painting surface, oil on canvas, perspective, place,
description

Dans les peintures par champs de couleur de Holly Fay, le souvenir ou l’impression d’une expérience passée gardée en mémoire est la clé dont on a besoin pour apprécier son travail. Avec un minimum de références, ses coups de pinceau « picturaux »  et les multiples couches de couleur qu’elle applique évoquent l’essence d’un événement, d’un lieu ou d’un moment particulier.

Fay encourage son public à réfléchir à d’autres façons d’appréhender et de percevoir le monde outre l’utilisation évidente d’images figuratives. Elle ne se sert pas de la perspective traditionnelle mais superpose sa couleur afin de créer un sentiment de profondeur de l’espace ou de l’atmosphère sur la surface peinte. 

Ce tableau, ‘Cycles‘ faisait partie d’une exposition de la MacKenzie Art Gallery intitulée Translating Place (Rendre le lieu). L’artiste se sert d’un jaune teinté d’ocre sur une toile et d’un vert un peu terreux sur une autre. Ces deux toiles distinctes sont suspendues horizontalement, l’une au-dessus de l’autre, afin de créer un tableau complet et qui évoque le paysage plat de la prairie. Bien que les peintures de Fay soient de nature minimale, elle réussit à évoquer ce que sont la chaleur d’une journée d’été et les champs de blé secs et balayés par le vent d’une journée d’automne.  

additional resources Influences artistiques
Duration: 1:46 min
Size: 6331kb
L’art de l’enfance
Duration: 1:00 min
Size: 4273kb
L’utilisation de la couleur dans Cycles
Duration: 1:19 min
Size: 5163kb
Pourquoi elle a intitulé cette oeuvre Cycle
Duration: 1:43 min
Size: 6789kb
Pourquoi le coup de pinceau est-il si évident?
Duration: 0:59 min
Size: 4184kb
Suggestions du paysage dans Cycle
Duration: 2:34 min
Size: 10338kb
Matière à réflexion
  • Qu’est-ce qui constitue le sublime en peinture? Effectuez une recherche sur Mark Rothko et ses peintures par champs de couleur. En quoi le travail de Fay ressemble-t-il au sien? En quoi est-il différent? Ce travail est-il lié à une forme de spiritualité?
  • Selon vous, pourquoi la peinture présentée ici a-t-elle pour titre «Cycles»? Pour vous, que suggère les couleurs? Discutez des divers symboles associés aux couleurs? Quelle couleur souhaiteriez-vous être? Discutez des cycles de la vie.
  • La plupart des diptyques (deux peintures formant une seule œuvre d’art) sont exposés côte à côte. Selon vous, pourquoi Fay a-t-elle placé une toile au-dessus de l’autre?
  • Outre l’observation visuelle, de quelle autre façon connaissons-nous le monde/la réalité? En enlevant tous les détails supplémentaires, Fay est-elle capable de rejoindre un public plus vaste? Cycles faisait partie d’une exposition intitulée Translating Place (Rendre le lieu). À votre avis se sert-elle d’une « langue » différente pour décrire l’environnement?
  • Est-il possible qu’une peinture signifie quelque chose si elle ne représente rien?
Références

Anderson, Jack.  Holly Fay: Plain.  Cat.exp. Rosemont Art Gallery, Regina, Saskatchewan, 2003.

Anderson, Jack.  ‘‘Plain’ is as Plain as Plain.’  Regina Leader Post, 13 novembre 2003.

Anderson, Jack.  ‘Fay Goes Spinny for the Sake of Her Art.’  Regina Leader Post, 21 mars 2007.

Fay, Holly.  Biography.  Manuscrit non publié, 2005.

Long, Tim.  Translating Place.  Cat.exp. MacKenzie Art Gallery, Regina, Saskatchewan, 1997.

Canadian Heritage University of Regina Mackenzie Art Gallery Mendel Art Gallery Sask Learning