Au-delà du figuratif

Some of the features on this page require that JavaScript be enabled.
Regarder l’oeuvre précédente Regarder la prochaine oeuvre
Monochrome vert - Peinture monochrome avec petit carré nº 1506, 1992
paint, painting, nature of art material, nature of painting, post-modern, forms traditions of Modernism, challenging art history, artist challenges own work, naming tradition in art, origin of art history, exhibiting art, pun, representation, new way to think about a work of art, material, substance, light, new name for artist, spiritual act, use of colour, Baroque artwork as inspiration, colour, pure colour, display ing artwork, cultural environment, naming tradition in art, framing a work, artwork and frame indivisible, history of painting, artwork as containing frame, world as frame for artwork, conceptual frame, art relies on framing, framing a work of art, artwork as about material, artwork as material, pun, mono, chroma, surface finishes in painting, , laaquer painting, painting surfaces, elements of art, Modernism, frames and borders, history of painting, frames, monochrome, traditions,
description

D’une certaine façon, Monochrome vert, est une peinture au sujet d’une peinture. Dans la vision du modernisme parfait du critique d’art moderne Clement Greenberg, l’acte de peindre était au sujet de la peinture elle-même—la nature du matériau, sa consistance, ses textures et ses possibilités. Mais Eckart est post-moderne—dans les apparences sinon dans l’esprit—et ce qu’il nous donne est une œuvre qui se sert des formes et des traditions du modernisme pour les remettre en question. Et lorsqu’il remet en question l’antécédent historique de ses propres travaux, il remet secrètement en question toute l’histoire de l’art.

Les cadres sont un exemple de cette remise en question. Nous sommes habitués à ce qu’un cadre serve à indiquer les limites d’une œuvre d’art. Le cadre est un mécanisme de protection, c’est vrai, mais il est rarement fabriqué avec le structurel pour seule préoccupation. Dans Monochrome vert, Eckart a réalisé l’œuvre de telle façon que le métal qui «encadre» le périmètre du carré est inséparable de ce qu’on pourrait autrement appeler la «peinture.» Son contenant est donc inséparable de ce qu’il contient. Si nous réfléchissons à ce point en ce qui a trait au cadre, comme Eckart semble suggérer que nous devrions le faire, nous sommes alors contraints d’envisager l’histoire de la peinture comme s’appuyant autant sur ses cadres qu’elle s’appuie sur ses œuvres. On pourrait alors considérer que le monde entier est le cadre de chaque oeuvre d’art; le lieu, l’environnement culturel et les rôles sociaux de l’œuvre d’art, tout comme son cadre conceptuel, informent l’œuvre d’art elle-même --et sont eux-mêmes informés par elle.

Le tableau est lisse, froid et très moderne. Néanmoins, il porte aussi sur le matériau dont il est fait. On peut supposer que c’est ce que l’artiste voulait si on tient compte du jeu de mots qu’il a inclus dans le titre--monochrome peut se référer au carré vert du milieu puisqu’il est d’une seule couleur («mono» signifie unique et «chrome» signifie couleur) ou bien à la singularité du fini métallique réflecteur (aussi appelé «chrome») du cadre. De plus, cette œuvre ne comprend pas seulement la «couleur unique» du carré vert; elle comporte réellement deux couleurs si on tient compte de la structure gris argent qui l’entoure. Il est possible que l’artiste suggère que même si selon la tradition (et donc selon l’histoire de l’art), on ne tient compte que de l’image centrale d’une œuvre pour lui attribuer un nom, nous serions bien avisés de considérer son cadre—quelque soit le sens du mot «cadre»--comme étant également une partie essentielle de l’oeuvre.

additional resources Matière à réflexion
  • Pour la portion verte centrale de son tableau, Christian Eckart s’est servi d’une peinture émaillée spéciale. En général, on l’utilise pour peindre des automobiles ou des machines. Selon vous quel est le lien entre l’utilisation normale de ce type de peinture et le contenu de l’œuvre discutée plus haut, et en particulier son titre? Quel lien peut-il exister entre la culture automobile et la peinture baroque? Il serait bon d’effectuer une recherche sur la peinture baroque avant de donner une réponse.  Consultez les sites suivants pour en savoir plus sur la peinture baroque.
  • Si vous deviez établir un lien entre cette oeuvre et une période artistique, s’agirait-il nécessairement du Baroque (années 1600)? S’agira