William Laing

About the Artist

Né à Glasgow (Écosse) en 1944, William Laing immigre au Canada en 1960. Il se souvient avoir été exposé à l’art dans son enfance et s’être pris de fascination pour le cinéma, fascination qui continue de marquer son œuvre.

Laing commence ses études universitaires à la Vancouver School of Art (maintenant la Emily Carr University of Art and Design), à Vancouver (Colombie-Britannique) puis étudie la gravure à Brighton (Angleterre) avant d’obtenir une maîtrise en beaux-arts du Royal College of Art à Londres.  

De 1974 à 1977, Laing enseigne la gravure, la photographie et le design à l’Alberta College of Art, à Calgary. En 1977, il est nommé professeur titulaire au Département des beaux-arts de la University of Calgary. Il est actuellement directeur de la section gravure.

Dans une rétrospective consacrée à Laing en 1988, il est dit de son œuvre qu’elle combine « … un emploi très original des matériaux et une exploration de la symbolique. Il fait de la photographie, de l’eau-forte, de la sérigraphie et de l’assemblage - combinant et réarrangeant des images d’un médium à l’autre. L’envie, l’absence et l’influence de la mémoire jouent un rôle important dans l’œuvre de Laing, ainsi que le désir de réflexion et de contemplation. (Communiqué de presse, 1998)

Son profil d’artiste dans une des galeries d’art qui le représentent mentionne que « les peintures et les gravures méticuleuses de Bill Laing portent sur les textures et les motifs que l’on trouve dans le paysage et les environnements domestiques. Son œuvre actuelle incorpore des motifs en dentelle anciens, des éléments de la nature et des paysages européens. Ces œuvres sont luxuriantes et captivantes, Des couches d’éléments visuels semblent planer les unes sur les autrs en glaçures translucides et iridescentes. » (Herringer Kiss Gallery)

Lain aime travailler dans différentes formes d’expression et, pour lui, toutes les formes d’art se nourrissent mutuellement. Ses deux activités principales, la gravure et la photographie, requièrent beaucoup de minutie. Selon lui, « ces deux disciplines demandent de la rigueur. Il faut faire très attention aux détails. » (correspondance personnelle)

Laing aime enseigner aux jeunes. Il trouve cela enrichissant pour sa propre œuvre. Ayant eu, selon lui, la chance d’avoir des professeurs fantastiques quand il était jeune, il veut transmettre ce qu’il a appris aux prochaines générations d’artistes.


Canadian Heritage University of Regina Mackenzie Art Gallery Mendel Art Gallery Sask Learning