Christian Eckart

About the Artist

« Le point central de mon projet artistique est une étude des économies de l’abstraction paradigmatique au cours du 20e siècle. Je m’intéresse à la représentation et à l’expression de thèmes transcendantaux et spirituels qui existent depuis le début de la Renaissance.» --Christian Eckart, Réflexion de l’artiste, 1995

Christian Eckart naît à Calgary (Alberta), en 1959. Il étudie à l’Alberta College of Art and Design et, en 1984, il obtient un diplôme du Département de sculpture. Ses œuvres permettent à la peinture et à la sculpture de se frotter l’une à l’autre ou même d’entrer en collision. Ce n’est pas surprenant puisqu’en 1984, Eckart a quitté Calgary pour préparer sa maîtrise en peinture au Hunter College à New York. Il jouit depuis de la double citoyenneté en acquérant la citoyenneté américaine. Il a vécu et travaillé à Brooklyn, Amsterdam, et il réside actuellement à Houston (Texas). Ses travaux sont reconnus sur la scène internationale et sa pratique est très estimée.

Caravaggio L’oeuvre d’Eckart se sert de l’ordre de présentation prôné par l’histoire de l’art, c'est-à-dire des traditions gouvernant le cadrage et la présentation des objets d’art, en général des peintures. Mais dans ce contexte, il nous fournit de nouveaux moyens d’envisager l’œuvre d’art en tant qu’objet. Après tout, il ne nous donne pas une image représentationnelle de quelque chose mais nous présente plutôt un matériau, une substance et une lumière. Les œuvres baroques d’où il semble tirer son inspiration utilisent des techniques similaires aux siennes car des artistes comme Le Carravage accordaient une grande part de la signification d’un tableau aux couleurs qu’il contenait et aux relations qui existaient entre elles. On trouve cela aussi chez Eckart mais sans l’imagerie et les associations figuratives qui encombrent les œuvres baroques. Chez Eckart, l’utilisation de la couleur est, pour se servir d’un terme moderniste, pure.

La spiritualité et la tradition religieuse sont également cruciales pour la pratique et l’œuvre d’Eckart. Plus tôt dans sa carrière, Eckart était connu sous le nom de Chris Spindler. Il a adopté le nom plus monastique de Christian Eckart parce qu’il croit à la numérologie, et il espérait que ce nouveau nom lui apporterait une pratique artistique plus favorable. On peut interpréter cela comme un acte spirituel dans la mesure où il s’appuie sur la croyance qu’un nom—qui, après tout n’est qu’une idée—a son propre pouvoir et sa propre importance.


Canadian Heritage University of Regina Mackenzie Art Gallery Mendel Art Gallery Sask Learning